Retourner vers Aux Portes du Bastion

[Candidature] Falstaf de Winhler

Vous y êtes accueilli par l'Adjoint Rainer, qui vous demande votre laisser-passer d'une façon quelque peu tatillonne.

[Candidature] Falstaf de Winhler

Messagepar Falstaf » Lun 03 Juil, 2017 11:12 am

La vie du baron Falstaf de Winhler était ce qu'on pouvait considérer comme une vie bien remplie.
A dire vrai, peu d'êtres humains avaient vécu autant de choses que lui - si on mettait de côté ceux qui, ayant acquis une nature supra, infra ou méta-humaine, trichaient quelque peu avec les compteurs. C'est que, dans sa chair, Falstaf avait connu peu de changements. L'âge à peine venait égratigner son éternel visage aristocratique de ridules élégantes, et le bras qu'il avait perdu avait été investi avec sagesse, ce qui rendait son absence on ne peut plus acceptable.

Jeune, il avait rejoint son ami Kel'thuzad dans sa quête de savoir. Dans la société sclérosée de l'époque, tous deux présentaient alors un lourd handicap : un esprit trop brillant pour se contenter de ce qu'on leur donnait. Passionnés, rêvant de changer le monde, ils avaient réuni autour d'eux des comparses aussi avides de transformation, et entendu la voix qui leur avait promis de lever un vent nouveau. Fondant le Culte des Damnés, ils mirent tout leur savoir et leur passion dans un rêve qui devait balayer Azeroth. Et qui le fit, en partie.

Aujourd'hui, tout ceci était loin. De Kel'thuzad, il ne restait que la pipe que le magicien lui avait offert le jour où il avait relevé son premier geist. De la Scholomance, où il avait enseigné, seules des ruines et des ombres témoignaient encore des horreurs qui y avaient été commises. Le Baron n'avait pas suivi le Culte en Norfendre - trop froid, trop guerrier pour quelqu'un qui n'affectionnait que l'étude. Bien lui en avait pris : s'il avait fait le déplacement, nul doute qu'il serait aujourd'hui enseveli sous quelque nécropole abattue plutôt que de savourer ce que la vie pouvait aujourd'hui lui apporter.

Mais voilà. Falstaf s'ennuyait.
Et l'ennui n'avait jamais été très bon signe, chez lui.

Lassé d'expérimenter ses dernières trouvailles sur des animaux de compagnie et des orphelins, Falstaf se sentait lentement mais sûrement dépérir. Lui qui avait survécu à tant de choses se sentait aujourd'hui presque creux. Pourtant, il avait bien oeuvré dernièrement : sa fille avait obtenu un nouveau corps, une vitalité juvénile renversante. Quant à la Connétable... sa nature humaine rendait son rétablissement plus long, mais quel talent avait été le sien quand il avait conçu la gangue qui soignait sa peau carbonisée !
Mais il avait besoin de plus que de réussites techniques.
Il avait besoin d'une cause.

Aussi avait-il été sensible à quelques rumeurs venus du Nord. Si tous les regards étaient orientés vers la Légion et les Iles Brisées, des bruits faisaient état de choses étranges du côté du Norfendre. Les morts s'y feraient plus présents, plus entreprenants - et Falstaf savait d'expérience que ce n'était pas une chose qu'ils faisaient de leur propre initiative. S'y intéressant, il avait découvert plus encore, et son coeur avait recommencé à battre follement. Une nouvelle aventure se dessinait-elle ? Mais, si tel était le cas, il devait avoir un cadeau à apporter, car la bienséance l'imposait.

C'est ainsi qu'il décida de rejoindre l'Ost Pourpre.


***

Ce matin là, qui était gris et pluvieux malgré l'été, Falstaf arriva à la Garnison sans son carrosse habituel. Il ne franchit pas la porte avec le regard amusé qu'il adressait généralement à Rainer, dont il connaissait les réticences à laisser le mystérieux aristocrate aller et venir dans le bâtiment. Il se planta devant lui et, d'une voix forte, s'annonça comme il le faisait pour la première fois.

Monsieur, je suis le Baron Falstaf de Winhler, et je souhaite rejoindre l'Ost Pourpre en qualité d'alchimiste.
Puis, ajoutant une ultime pique à un Rainer déjà abasourdi, il précisa :
Et je vous saurais gré de prévenir dame Edenholme que je souhaite passer mon entretien avec elle.
Avatar de l’utilisateur
Falstaf
 
Messages: 85
Inscription: Mar 27 Jan, 2009 2:16 am

Re: [Candidature] Falstaf de Winhler

Messagepar Adjoint Rainer » Lun 03 Juil, 2017 4:20 pm

Rainer n'aimait pas le Baron.

Pourtant, ce dernier avait tout du pedigree que l'Adjoint aimait servir : humain, aristocrate, digne, cultivé, élégant, respectueux. Mais il y avait quelque chose en lui qui lui hérissait le poil. Ce quelque chose se nichait dans un regard, un sourire, laissant planait une sourde angoisse.

En un mot comme en cent : le Baron faisait peur à Rainer. Pire : il le révulsait.

Monsieur, fit-il froidement. Je crois que vous avez vos entrées ici. Il ne me semble pas opportun de dénuder la sécurité de la Garnison pour faire mander une personne que vous pourriez trouver par vous-même.

Contre toute logique, Rainer espérait que jamais ces deux-là ne finiraient par s'acoquiner.
Avatar de l’utilisateur
Adjoint Rainer
 
Messages: 484
Inscription: Sam 17 Nov, 2007 6:59 pm

Re: [Candidature] Falstaf de Winhler

Messagepar Sama » Mer 05 Juil, 2017 1:29 pm

Ces derniers temps, l'enthousiasme renaissait doucement dans le coeur de Saewelune. D'une part, les intrigues et complots divers qui entourait la non-présence d'Aurys la divertissaient grandement, d'autre part les frasques de divers membres étaient également une source d'amusement non négligeable, et enfin, les expériences menées conjointement avec la légat avaient éveillé sa curiosité scientifique, plus que de raison d'ailleurs.
Elle s'était donné comme objectif premier de saboter discrètement les recherches, le résultat pouvant potentiellement représenter un danger important, mais s'était finalement laissée prendre au jeu de la découverte.
Ce regain d'intérêt pour la vie de la garnison avait pour conséquence naturelle une présence accrue de la runique. Il n'était pas rare de la croiser dans les couloirs ou la salle de repos un carnet de notes à la main, qu'elle range alors prestement afin de se mêler aux conversations.
Elle était donc effectivement attablée à cette heure, plongée dans ses réflexions pour améliorer la propagation des spores d'un individu à l'autre.
Oh, elle entendit bien la voix de Rainer s'élever, et son ton de voix sévère, mais rien d'anormal à cela, ni qui mérite son attention. Sans doute était-il encore en train de sermonner une jeune recrue.
Avatar de l’utilisateur
Sama
Chevalier
 
Messages: 361
Inscription: Sam 06 Fév, 2010 9:15 am

Re: [Candidature] Falstaf de Winhler

Messagepar Falstaf » Lun 10 Juil, 2017 1:59 pm

Rainer incarnait tout ce que Falstaf détestait : un esprit borné, incapable de s'extirper du puits qu'il pensait être l'univers, insensible à tout progrès, tout nouveauté.

Et pourtant, il fallait en passer par lui.

Monsieur, fit-il en choisissant chacun de ses mots, je n'étais jusqu'à présent qu'un hôte à qui la bienveillance des officiers de l'ordre offrait quelques largesses. Mais je ne souhaite plus bénéficier d'un tel traitement de faveur. Je veux m'engager pleinement, et donner ce que chacun ici donne au jour le jour. Au même titre que le premier page venu.

Falstaf sentit bien que la caboche de Rainer se plissait sous l'effort visant à démêler ce qui se tramait sous ses yeux. Avec un peu de chance, elle déciderait de démissionner, ainsi que l'avait fait son jugement depuis belle lurette...
Avatar de l’utilisateur
Falstaf
 
Messages: 85
Inscription: Mar 27 Jan, 2009 2:16 am

Re: [Candidature] Falstaf de Winhler

Messagepar Adjoint Rainer » Lun 10 Juil, 2017 2:05 pm

Rainer était partagé entre deux sentiments très divers.

D'un côté, le fait de pouvoir plier l'orgueilleux Baron aux règles strictes de la vie militaire faisait sur lui l'effet d'un puissant aphrodisiaque. L'imaginer seau à la main, nettoyant le parvis, ou rabroué pour n'avoir su correctement accueillir un visiteur : quelle joie !

Mais le bon sens tout paysan du vieux militaire ne pouvait s'empêcher de l'alerter. Depuis quand laissait-on entrer une vipère chez soi, même si celle-ci promettait d'en respecter les règles ?

Rainer résolut ce dilemme de la façon la plus simple qui soit : la décision ne lui appartenait tout simplement pas.

Une sentinelle va vous mener à dame Edenholme, lâcha-t-il sobrement.
Avatar de l’utilisateur
Adjoint Rainer
 
Messages: 484
Inscription: Sam 17 Nov, 2007 6:59 pm

Re: [Candidature] Falstaf de Winhler

Messagepar Sama » Dim 16 Juil, 2017 3:26 pm

Et une sentinelle se chargea donc d'amener le baron jusqu'à la personne désirée, laquelle s'étonna tout d'abord qu'on l'importune avec ces histoires de recrutement, faisait-elle ce genre de choses, d'ordinaire? Mais la runique aperçut bien vite la silhouette du manchot derrière l'infortuné, et son visage s'éclaira soudain.

- C'est vous la recrue? Baron.... de quelque chose, si je me souviens, je ne crois pas avoir jamais entendu votre vrai nom. Même si je vous ai souvent trouvé sur ma route.

Elle prit la peine de se lever pour saluer son hôte, chassant d'un geste distrait la sentinelle, qui ne demanda pas son reste.

- L'oncle de Dame de Sangre, même si je doute que cela soit au sens littéral. Vous êtes une personne qui déchaine la curiosité. Et vous tombez à point nommé. Il me fallait m'entretenir avec vous.

Elle écarta amplement le bras, invitant son interlocuteur à s'asseoir.

- Dites moi tout, qu'est-ce qui vous amène, réellement?
Avatar de l’utilisateur
Sama
Chevalier
 
Messages: 361
Inscription: Sam 06 Fév, 2010 9:15 am

Re: [Candidature] Falstaf de Winhler

Messagepar Falstaf » Ven 28 Juil, 2017 4:12 pm

Falstaf aimait les gens qui savaient faire fonctionner ce que la Nature avait cru bon de caler dans leur boite crânienne.

En réalité, il aimait également beaucoup ceux qui ne savaient pas du tout la faire fonctionner, d'une part parce qu'ils faisaient d'excellents pions dans ses projets, d'autre part parce qu'il trouvait simplement fascinante cette incapacité à connecter deux neurones.
D'expérience, il savait que la Garnison abritait les deux populations en abondance.

Baron Falstaf de Winhler, se présenta-t-il poliment. Nous nous croisons en effet de longue date, et partageons il me semble quelque intérêt pour des personnes au sein de cet ordre - et je ne parle même pas de nos allégeances... passées. Il était grand temps que nous trouvions du temps pour échanger.

Il s'assit, et reprit de plus belle.

Il m'est venu l'idée saugrenue de me trouver une cause. Ou, plutôt, une cause s'est imposée à moi, à un moment de ma vie où je pensais être revenu de tout. Je me dis qu'il serait dommage de laisser mes nombreuses compétences en jachère alors que d'autres pourraient en avoir l'utilité. Il va sans dire que ma connaissance du Fléau est, pour ainsi dire, encyclopédique, notamment sous l'angle biologique et chimique. Les Réprouvés en étant des ersatz fumeux, il ne sera pas difficile de m'adapter à leur physiologie pour trouver des armes destructrices à leur encontre. Ajoutons à cela que la notion de moral est importante pour moi - à titre d'objet d'étude, et non en tant que mode de vie, évidemment.

Falstaf s'arrêta un instant après sa présentation sibylline.

Auriez-vous à de quoi désaltérer un vieil homme, très chère ?
Avatar de l’utilisateur
Falstaf
 
Messages: 85
Inscription: Mar 27 Jan, 2009 2:16 am


Retourner vers Aux Portes du Bastion
Retourner vers Index du forum

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités