Retourner vers Candidatures acceptées

[Candidature] Adelheidy Hamar

[Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Adelheidy Hamar » Sam 11 Mai, 2013 10:44 am

La matinée suivait tranquillement son cours dans la forêt d'Elwynn, le temps était dégagé mais la légère brise qui soufflait avait plus tendance à refroidir les gens qu'à les rafraichir. Adelheidy regretta quelque peu de ne pas avoir mis de foulard, mais sa robe de laine blanche lui tenait chaud, au propre comme au figuré.

Arrivée au pied du chemin qui quittait la route principale et menait au Bastion de la Garnison du Ruisseau de l'Ouest, elle mit pied à terre et guida sa jument pinto par la bride. Après un vague regard en arrière, elle se félicita d'avoir choisi l'auberge de Comté de l'Or pour passer la nuit. Dormir chez son père, dans les Carmines, ne l'aurait pas trop éloignée, mais vu sa nervosité, il valait mieux être au plus près de son but, et sans conseils assommants dès le petit déjeuner...
Son regard se porta vers l'immense bâtisse qu'était le bastion. Elle prit quelques secondes pour le contempler, et pour raffermir sa résolution. Sa pensée alla à la lettre de la Connétable parfaitement repliée dans son sac de selle. Elle lui avait conseillé de se présenter au Bastion, elle y avait potentiellement sa place, malgré ses doutes, sa jeunesse et son manque d'expérience. Elle pris une profonde inspiration, se redressa et avança d'un pas franc mais mesuré vers l'entrée du bâtiment. Elle apercevait déjà de loin une silhouette raide qui semblait scruter le moindre mouvement alentour. Elle espérait intérieurement que sa nervosité n'était pas visible, mais elle sentait bien que son port exagérément droit ne pouvait vraiment passer pour de l'assurance.

L'homme au regard strict la regardait avancer, et lorsqu'elle fut assez proche pour ne pas s'exprimer en criant, elle lui déclara :
"Bonjour Monsieur... euh... Lieutenant, euh.. Capitaine... hem..."
Mince, pour l'assurance, c'était raté !
Très vite, elle enchaina, espérant masquer son trouble, raffermissant la voix.
"Je me nomme Adelheidy Hamar, votre Connétable m'a conseillée de venir me présenter à vos portes." puis après une légère pause, elle ressentit le besoin d'ajouter "J'aimerais rejoindre vos rangs !"
Elle regardait alors l'homme sévère avec le regard le plus sérieux et déterminé que ses 19 ans et son visage adolescent pouvait afficher, et attendit patiemment une réponse.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2856
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Adjoint Rainer » Sam 11 Mai, 2013 4:12 pm

Rainer vit approcher la jeune femme en conservant cet air imperturbable qui lui avait donné une certaine réputation de dureté dans la région et au-delà. Pour autant, il avait déjà noté un bon point à mettre sur son compte : elle avait pensé à mettre pied à terre, alors que nombreux étaient ceux qui foulaient la terre du sentier sans quitter leur selle, voire apostrophaient les gardes du haut de leur monture. Un peu d'humilité ne faisait jamais de mal, selon le vétéran.

Celui-ci s'appliqua à écouter la présentation de la visiteuse, avant de lui répondre en prenant soin d'être précis.

Bienvenue à la Garnison du Ruisseau de l'Ouest. Je suis l'Adjoint Rainer, responsable de la garde. Nombreux sont ceux qui disent venir en ayant une recommandation de notre Connétable, mais je n'ai reçu aucun ordre mentionnant votre nom. Auriez-vous une preuve à m'apporter ?
Avatar de l’utilisateur
Adjoint Rainer
 
Messages: 499
Inscription: Sam 17 Nov, 2007 6:59 pm

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Adelheidy Hamar » Sam 11 Mai, 2013 5:00 pm

Adelheidy tenta de masquer son trouble, mais une certaine rougeur colorant ses joues trahissait son émoi. Elle pensa pour elle-même, afin de se rassurer : "cet homme ne va pas te manger, il fait juste son travail. Discipline, comme disaient tes instructeurs, discipline de l'esprit, reste calme".

"Une preuve ? Euh, oui, Monsieur... bien entendu !", avec à peine une pointe de tremblement dans la voix.
Elle se retourna vers ses fontes, et y pris la lettre où la Connétable lui avait proposé une entrevue à Dalaran, où elle se trouvait pour une commémoration, et où malheureusement la jeune prêtresse n'avait pu aller à temps. Mais la responsable de l'Ost lui avait noté de passer à la Garnison si elle ne pouvait se rendre à la Cité des Mages. Après avoir discrètement relu les lignes une énième fois afin de s'assurer qu'elle n'avait pas mal interprété le message, elle se retourna et tendit la missive à l'Adjoint Rainer avec un sourire un rien crispé.
"Voici le message qu'elle m'a fait parvenir suite à ma demande de contact, je vous en prie, lisez-le. C'était plus une invitation à la discussion qu'une recommandation, d'ailleurs, Monsieur."
Elle réfréna le flot de paroles rapides et inutiles qui se pressaient sur le bout de sa langue. C'était tout elle, ça, quand elle était nerveuse. Un regard sur l'homme, sur sa droiture l'aida à se retenir de se justifier de choses qu'elle n'avait pas à justifier, et remit un peu d'ordre dans ses esprits.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2856
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Adjoint Rainer » Sam 11 Mai, 2013 10:17 pm

Rainer prit le document des mains de la jeune femme et le lut minutieusement. Son regard se posait par à-coups sur Adelheidy puis sur la missive. Puis, après un temps qui sembla être une éternité, il lui rendit le papier.

Tout ceci m'a l'air en ordre. Je vais vous demander de patienter ici. Je vais de ce pas chercher une personne habilitée à prendre en charge votre demande.

S'étant ainsi exprimé, Rainer s'inclina brièvement et entra dans la Garnison, à la recherche de quelqu'un qui serait en mesure de s'occuper de la postulante.
Avatar de l’utilisateur
Adjoint Rainer
 
Messages: 499
Inscription: Sam 17 Nov, 2007 6:59 pm

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Adelheidy Hamar » Dim 12 Mai, 2013 10:36 am

Adelheidy inclina la tête en retour, et se mit à attendre patiemment. Son regard balaya les alentours du bastion, pour combler l'attente, jusqu'à se porter sur un simple pied de feuillargent, au pied d'un arbre proche.

Bien difficilement, elle résista à l'impulsion de se jeter vers la plante innocente, arrivant pour une fois à se raisonner. Non, elle devait attendre ici, et puis, ce serait sûrement mal vu si elle rôdait autour du bastion sans y être invitée. Quittant des yeux avec force volonté cette entité végétale qui lui implorait de venir la cueillir, elle reprit son attente patiente, fixant l'entrée du Bastion, pour oublier toute présence de plante alentour.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2856
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Ragthar » Lun 13 Mai, 2013 8:30 pm

Et Rainer de finir par repparaitre quelques petites minutes plus tard à peine, avec pour seule compagnie un nain qui, si bien mis qu'il était dans sa tunique blanche à jabots, accompagnait tout aussi bien l'adjoint par une moustache à la hauteur de celle de Rainer.

A vrai dire, s'il n'y avait pas cette différence de taille et d'embonpoint, les deux auraient formé un bien croustillant duo de gentleman à moustaches.
Mais la petite taille de Ragthar ne venait en rien réfréner les bonnes moeurs et l'éducation du gentilnain qu'il était, et c'est fort d'un sourire avenant et d'une courbette charmante que le nain aborda l'humaine en remerciant l'adjoint.

"Mlle Hamar ? Ragthar Martel-de-Givre, cartographe de la cloche, chevalier de l'Ost Pourpre et pair de Lordaeron. Mais avant tout, serviteur, mlle. La connétable ne pouvant vous recevoir directement, je me permets de vous proposer de passer votre entretien auprès de moi."

Le nain effectua un bref signe de la tête en appuyant ses propos.

"Mais je manquerais à tous mes principes si je vous faisais patienter plus avant par ce temps ! Je vous en prie, si vous voulez bien me suivre ?"

Et le nain d'emboiter le pas à l'humaine sans oublier de se fendre d'un sourire courtois. Les deux s’engouffrèrent dans le bastion, où ils purent profiter de murs bienvenus pour couper les assauts du vent balayant la région en cette matinée de mai. D'une démarche plutôt tranquille, au vu de sa taille et de son ventre rebondi, Ragthar avançait, une main dans le dos et l'autre lissant le coin de sa moustache en guidon de vélo.
Tenant le langage éduqué de ceux qui ne veulent ni imposer le silence, ni palabrer dans le vent, il finit par conduire Adelheidy à l'intérieur d'une coquette pièce, sans fioritures mais dont l'âtre détenait ici et là encore quelques braises de la veille.

Gentleman, il tira une chaise pour l'humaine, l'invitant à prendre place, tout en tenant ces propos.

"Alors alors ! Racontez-moi tout. Qu'est-ce qui vous pousser à passer nos portes aujourd'hui ?"
"Vendu pour 8.
Arrondissons à 9."
Ragthar et Kothran, en plein débat philosophique
Avatar de l’utilisateur
Ragthar
Lieutenant
 
Messages: 1861
Inscription: Lun 05 Juil, 2010 9:23 am

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Adelheidy Hamar » Mar 14 Mai, 2013 10:07 am

Adelheidy vit s'approcher le nain, et masqua sa surprise. Il n'avait pas vraiment l'aspect qu'elle s'imaginait d'un militaire, mais bon... après tout, elle non plus n'avait pas une carrure de soldat ! En tout cas, son air aimable et accueillant la rassura, et elle l'accueillit avec un sourire, en écartant une mèche de cheveux acajou que le vent avait fait passer devant son visage.

"Mlle Hamar ? Ragthar Martel-de-Givre, cartographe de la cloche, chevalier de l'Ost Pourpre et pair de Lordaeron. Mais avant tout, serviteur, mlle. La connétable ne pouvant vous recevoir directement, je me permets de vous proposer de passer votre entretien auprès de moi."

Le nain effectua un bref signe de la tête en appuyant ses propos.

"Mais je manquerais à tous mes principes si je vous faisais patienter plus avant par ce temps ! Je vous en prie, si vous voulez bien me suivre ?"


"Enchantée, Messire Martel-de-Givre, je serai ravie de m'entretenir avec vous" et après avoir flatté l'encolure de sa jument et lui ayant dit de rester sage, elle suivit le nain affable, contente d'être enfin à l'abri de cette brise un peu trop glaçante quand on restait immobile. Son regard s'attardait sur le décor intérieur du bastion et quand le gr... le nain avec un peu d'embonpoint lui tira une chaise, elle s'y assit nettement moins nerveuse qu'à son arrivée devant l'Adjoint Rainer.

"Alors alors ! Racontez-moi tout. Qu'est-ce qui vous pousser à passer nos portes aujourd'hui ?"


Elle inspira un bon coup, et dit d'une voix tout de même un tout petit peu trop rapide pour paraitre calme :
"Hé bien, j'ai vu des affiches en ville parlant de votre Ost, et j'ai donc contacté votre Connétable pour une entrevue. Elle m'a alors proposé de passer au bast..."
Sa voix s'éteint, ses joues rosissent et elle se retient de se mordre la lèvre inférieure, mais son embarras est palpable.

"Euh, désolée, excusez-moi, vous vouliez sûrement dire, euh, ce qui m'a poussé à me sentir concernée par votre combat..."
Elle marqua une petite pause, se demandant par où commencer... Par le début, c'est sûrement le plus simple... pensa-t-elle.

Elle pris la parole d'une voix douce qui avait retrouvé son calme, ou tout du moins assez de calme pour ne pas se ressentir.
"Ma mère était originaire de Lordaeron. J'y ai passé la majorité de ma petite enfance, même si je n'en gardais que peu de souvenir. Avec mon père, ils étaient artisans-commerçants et nous nous déplacions beaucoup dans le royaume, et parfois même plus loin. Nous étions dans le Sud, à Hurlevent, quand Lordaeron tomba.
A partir de ce jour, nous sommes allés vivre à Comté du Lac, là où était né mon père, et je commençais des études à l’École de prêtrise de la capitale. Mais à peine trois ans plus tard, ma mère mourrait, et je devins l'aide de mon père au magasin, abandonnant ma formation. Ce n'est qu'il y a un peu moins d'un an que je la repris. Avec les récents événements, le Cataclysme, et les nombreux troubles dans la région, mon père n'avait plus besoin d'une aide. De plus
, dit elle en levant les yeux au ciel avec un petit sourire affectueux, il pense que j'ai un don avec la lumière et il s'en voulait de gâcher mes talents..."

"C'est alors que l'armée de Hurlevent fit une annonce au sein de l'école. Ils avaient besoin de volontaires pour du soutien dans le Nord, à Andorhal. Je ne sais pas ce qui m'a poussée à me présenter, si c'est l'évocation de noms qui faisaient remonter des souvenirs flous, ou la tentation de me rendre utile et de sécher les cours d'Histoire du Royaume...
Bref...
Je fus recrue civile de l'armée, à l'arrière des combats, aidant principalement aux soins des blessés, comme le voulait ma formation. La ville était aux mains du Fléau, une des dernières poches de résistance. Lors d'une pause dans mon travail, je pris le temps de regarder la ville.

Et c'est là que les choses ont basculé
."
A ce moment, ses yeux se portèrent sur ses mains croisées devant elle sur la table, et l'on pouvait voir les muscles de sa mâchoire se crisper.

"C'est comme si tous ces souvenirs flous et imprécis s'illuminaient d'un coup. Je reconnu une maison, je vis dans la terre calcinée l'ancien jardin où j'avais joué avec un chiot. Et je sentis une rage m'envahir. Je ne pouvais pas rester à l'arrière et laisser ces monstres souiller encore plus ce sol. Je demandai à un supérieur l'autorisation de me joindre au combat. Je ne suis pas non plus suicidaire, je lui promis de rester loin des premières lignes, mais j'avais besoin de me battre activement. Peut-être a-t-il craint que mon état soit néfaste pour les blessés, dit-elle avec un petit rire un peu nerveux, mais il m'accorda le droit d'y aller. C'est là que j'ai découvert que la Lumière peut tout aussi bien brûler que soigner. Très vite, je me suis rendue compte que mes efforts étaient bien misérables par rapport à ceux des soldats de métier, et ma tâche initiale reprit le dessus, je me mis à soigner les blessés au front.
La victoire était là, nous avions éliminé le Fléau. Mais... Pendant que nous attaquions par l'ouest, les Réprouvés faisaient de même à l'est. Et nos armées se retrouvèrent face à face. Aucune des deux n'était bien vaillante, mais les combats reprirent de plus belle.
"

Elle fit une petite pause, ses yeux regardant au travers de la table et commençant à se brouiller. Elle déglutit, inspira, et repris son long récit.

"Ce sont des monstres... Alors que nous commencions à prendre le dessus, ils... ils ont envoyé des Valkyrs. Et en plein milieu du combat, ils ont relevé nos morts pour grossir les rangs de leur armée."

Elle releva alors la tête, et la tristesse dans son regard avait fait place à de la haine.
"Je n'ai jamais aimé les Réprouvés, j'ai toujours vu en eux des ennemis. Mais... j'avais cru qu'ils avaient un semblant de foi en le libre-arbitre. Et là... là... ils ne faisaient que répéter l’œuvre du Roi Liche, relever les morts pour s'en servir comme chair à canon, les faisant se battre contre leur alliés de l'heure précédente.
Une partie de l'armée réussit à se replier, mais nos pertes étaient lourdes. Tout comme le poids qui avait envahi mon cœur et mon estomac...
"

Son regard s'adoucit, et elle fit un timide sourire, elle s'était un peu laissée emportée et avait l'impression d'avoir monopolisé la parole un peu trop longtemps. Sa gorge était un peu sèche, mais elle essaya de ne pas le laisser paraitre.

"Voilà pourquoi, quand j'ai entendu parler de votre organisation, j'ai cherché à vous contacter. Je ne peux plus supporter que ces monstres foulent les sols de mon enfance. Je m'excuse d'avoir été si longue, mais... enfin, ça me tenait à cœur d'aller au fond des choses."
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2856
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Ragthar » Mar 14 Mai, 2013 6:56 pm

Écoutant le récit de sa voisine, Ragthar se saisit d'une grande cruche d'eau bien fraîche pour en servir une coupe qu'il pensait pertinente vu la longueur du conte.
Coupe qu'il avança à Adelheidy.

"Ne vous excusez pas. Les réprouvés sont de la vermine et ne méritent pas nos honneurs."

Ragthar acquiesça en se fendant d'un sourire amicale à l'encontre d'une atmosphère qu'il trouvait un peu trop en train de virer au sombre. Remettant d'une main ses énormes lunettes sur son nez, il tira cette fois la cruche pour se servir lui-même un verre d'eau. Oh, le nain avait beau revêtir la triste qualité de non-mort, il est des habitudes acquises pendant plus de deux cents ans de vie que quatre années de résurrection morbide ne sauraient pas mettre en branle.

Et à vrai dire, son appétit persistant même dans la mort restait un mystère, comme le rappelait souvent sa consœur ayant pour repère le tristement célèbre laboratoire, sous leurs pieds.

"Voyez-vous, nous n'avons pas pour priorité de prendre les réprouvés en pitié. Nous ne pouvons pas parler de génocide, puisque tous sont déjà morts, alors disons que nous envisageons l'extinction de l'engeance morte-vivant. Avec, bien entendu, la destitution de la reine illégitime que vous connaissez sous le nom de Sylvanas."

Le gentilnain de se poser contre le dossier de son propre fauteuil, mains jointes sur le ventre en abandonnant son sourire pour se draper d'un sérieux tout aussi propre et sincère que ses airs éduqués ne l'ayant pas quitté.
Il se reprit cependant à sourire le temps d'une seconde.

"Et bien, vous me prenez un peu au dépourvu ! Vous avez répondu à presque toutes mes questions sans que je ne les pose, et balayé la partie sur votre passé.
J'imagine donc que nous pouvons aborder le plat de résistance : notre ordre, et vous.
"

Le nain fit demander un page pour qu'il aille leur chercher deux bonnes tasses de l'exquis Earl grey dont dame Doucétoile, cuisinière en chef et gourmet de renom, avait le secret.
Et de reprendre son sérieux.

"Vous dîtes avoir rencontré notre connétable, et vous être renseignée par des affiches ? Que savez-vous exactement de nous ? Pourquoi notre ordre en particulier ? Nous ne sommes pas les seuls à nous battre pour le Nord. Alors, pourquoi avoir orienté votre choix précisément sur nous, en plus d'avoir entendu quelques mots à notre sujet ?"
"Vendu pour 8.
Arrondissons à 9."
Ragthar et Kothran, en plein débat philosophique
Avatar de l’utilisateur
Ragthar
Lieutenant
 
Messages: 1861
Inscription: Lun 05 Juil, 2010 9:23 am

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Adelheidy Hamar » Mar 14 Mai, 2013 9:25 pm

Adelheidy accepta avec joie la coupe d'eau tendue, et après un merci accompagné d'un grand sourire, elle y but trois longues gorgées. Puis reposa la coupe toujours en gardant le sourire. Elle se rendait compte que son récit avait un peu plombé l'ambiance, et ne voulait surtout pas qu'on s’apitoie sur son histoire... Elle était ici pour aller de l'avant, après tout.

Elle repensait à l'état de non-mort de son interlocuteur. D'instinct, elle n'aimait pas trop ça, mais le nain était aimable, tout à fait poli et courtois, et faisait partie de l'Ost. Et puis, de ce qu'elle savait, à Andorhal, le général des troupe était lui-même un ancien chevalier de la Lame d’Ébène, du moins selon les dires de ses compagnons.

Il se reprit cependant à sourire le temps d'une seconde.

"Et bien, vous me prenez un peu au dépourvu ! Vous avez répondu à presque toutes mes questions sans que je ne les pose, et balayé la partie sur votre passé.
J'imagine donc que nous pouvons aborder le plat de résistance : notre ordre, et vous.
"

A ces dire, elle ne peut s'empêcher d'avoir un petit regard espiègle vers le nain, avec un petit sourire vaguement d'excuse, et lui dit sur un ton léger :
"Désolée d'avoir réussi à combler votre curiosité sur ce sujet, Messire, mais vous m'aviez demandé de tout vous raconter. J'aurais répondu à vos questions avec plaisir, si vous me les aviez posées, de toute façon !"
Puis, le voyant reprendre son sérieux, elle se redressa et attendit les questions qui malgré tout n'allaient pas tarder à arriver.

"Vous dîtes avoir rencontré notre connétable, et vous être renseignée par des affiches ? Que savez-vous exactement de nous ? Pourquoi notre ordre en particulier ? Nous ne sommes pas les seuls à nous battre pour le Nord. Alors, pourquoi avoir orienté votre choix précisément sur nous, en plus d'avoir entendu quelques mots à notre sujet ?"

Elle fronça légèrement les sourcils, pris quelques secondes de réflexion et répondit :
"Non, je ne veux pas de malentendu, je n'ai pas encore eu l'occasion de rencontrer votre Connétable. C'est juste que quand j'ai pris connaissance de votre ordre et de ses buts, j'ai d'abord voulu me renseigner, et je lui ai écrit une lettre, à laquelle elle a très aimablement répondu d'ailleurs."
Puis, après un petit silence, d'une voix un peu inquiète, elle ajoute : "J'espère que je n'ai pas offensé qui que ce soit par une erreur de procédure..."

Elle regarda le nain, puis continua à répondre à ses questions.
"Ce que je sais de votre ordre, je le tiens principalement de vos affiches de recrutement, mais aussi par certains dires de soldats que j'ai soignés dans cette infirmerie militaire. Je sais que vous êtes militaires, que votre hiérarchie est stricte, que vous vous battez pour faire disparaitre à jamais les Réprouvés du Royaume de Lordaeron, libérer sa capitale et remettre l'héritier légitime sur le trône.
J'ai aussi entendu parler d'une Alliance pour le Nord, pour laquelle vous avez décidé de soutenir la cause des autres royaumes du Nord pris sous le joug des Réprouvés.
Je crois savoir aussi que vous chercher un palefrenier, mais pour ça, je ne pense pas être la candidate idéale. J'aime bien les petites bêtes et je m'occupe de ma jument, mais c'est là toutes mes compétences dans le domaine.
"

Elle marqua alors une petite pause, sentant sa nervosité revenir. Elle ferma les yeux à peine deux secondes, essayant de retrouver son calme. Elle repris la parole d'une voix qu'elle espérait ferme.
"Pourquoi vous en particulier ? Et bien, vous vous battez pour Lordaeron, et contre les Réprouvés, j'ai retrouvé dans vos objectifs mes propres aspirations. Et euh... elle rougit et sa voix se fait moins assurée, je dois admettre que mon désir de me battre pour le Nord est récent, et vous êtes, pour le moment, le seul ordre ici dans le Sud qui se batte pour le Nord dont j'ai entendu parler"
Elle se sentait un peu cruche, il fallait l'admettre. Heureusement, un fumet d'une agréable douceur vint emplir ses narines, et l'odeur du thé eut sur elle un effet apaisant. Elle posa son regard sur le nain, en espérant avoir encore une fois comblé sa curiosité sur le sujet demandé.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2856
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Ragthar » Mar 14 Mai, 2013 9:37 pm

Ragthar se fendit d'un sourire franc.

"Et vous auriez quelques compétences d'espionnage pour être ainsi informée que cela ne m'étonnerait qu'à moitié ! *plaisanta t-il sous un rire cristallin* Plus sérieusement, vous êtes parfaitement renseignée, mlle. Je n'aurais moi-même pas mieux décrit nos objectifs. Un bon point, au moins savez-vous ce dans quoi vous désirez vous engager. Ce qui n'est pas le cas de tous nos candidats, croyez-moi."

Il se lissa la barbe un instant.

"Et bien ma foi, voici une autre partie sur laquelle nous n'aurons pas à nous attarder ! J'aimerais simplement savoir si vous avez, en plus de votre formation de religieuse auprès de l'école de la lumière, suivie une quelconque autre formation ? Qu'elle soit martiale, professionnelle ou simplement passionnelle, qu'importe !"

Bien vite, alors que les fragrances de thé furetant malicieusement aux narines des deux papoteurs s'amplifiaient crescendo, un page ouvrit la porte, portant plateau et serviette sur lequel trônaient deux coupes de porcelaine ainsi qu'un service à thé simple mais efficace.
Ragthar, repoussa son siège pour se lever, alla débarrasser le page sous un remerciement, avant de déposer le tout et d'entreprendre lui-même le service. Et là arrivait la question cruciale :

"Du sucre ?"

Tout allait se jouer sur cette réponse.
"Vendu pour 8.
Arrondissons à 9."
Ragthar et Kothran, en plein débat philosophique
Avatar de l’utilisateur
Ragthar
Lieutenant
 
Messages: 1861
Inscription: Lun 05 Juil, 2010 9:23 am

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Adelheidy Hamar » Mar 14 Mai, 2013 10:26 pm

"Du sucre ?"

Le nain avait mis dans cette question une emphase peu commune, et cela intriguait la prêtresse. Le thé sentait bon, très bon même, ses notes florales emplissant la pièce et il lui semblait peu probable qu'il montre une amertume telle que du sucre soit nécessaire pour l'adoucir.
"Euh, non merci, je vais le prendre nature"

Lorsque le nain évoqua ses capacités d'espionnage, elle aussi rit de bon cœur, tout en sentant ses joues se colorer encore une fois. Puis reprenant un air plus sérieux mais souriant, elle dit :
"Je ne prends pas cet engagement à la légère, je pense que je n'aurais jamais osé ne serait-ce qu'écrire à votre Connétable si je ne me doutais pas au moins un peu de là où je voulais mettre les pieds"

"J'aimerais simplement savoir si vous avez, en plus de votre formation de religieuse auprès de l'école de la lumière, suivie une quelconque autre formation ? Qu'elle soit martiale, professionnelle ou simplement passionnelle, qu'importe !"

"Ma seule expérience militaire fut celle que j'ai vécu à Andorhal. Sinon, je suis couturière. En fait, ma mère était couturière, et elle m'a appris un peu de son artisanat quand j'étais enfant. Quand elle est morte, j'ai repris certains de ses patrons, et j'ai appris sur le tas, pour le commerce de mon père. Les seules fournitures se vendent plutôt bien, mais une robe de temps en temps, ça aide à mieux remplir les assiettes.
Et en parlant d'assiette, j'ai aussi des bases en cuisine. Je suis totalement incapable de faire un thé de cette qualité, mais à force de manger la cuisine de mon père, j'ai fini par prendre sur moi et me mettre derrière les fourneaux. J'ai pris quelques conseils de cuisiniers rencontrés lors de nos tournées marchandes. Je ne suis pas un cordon bleu, mais je me débrouille.
"

Et elle marqua alors une petite hésitation, comme si elle ne savait si avouer la suite était une bonne chose ou non.

"Et j'aime beaucoup... cueillir des plantes." dit-elle un peu brusquement
Bel euphémisme pensa-t-elle. Et l'image de la feuillargent, au pied de l'arbre devant le bastion lui revint en mémoire, et l'envie de séparer plante et sol lui revint aussi, et elle pris une gorgée de thé pour tenter d'oublier.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2856
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Ragthar » Mer 15 Mai, 2013 9:08 pm

La tension était à son comble lorsque l'humaine...
finit par échapper la seule réponse sensée face à une question aussi évidente que stupide : pas de sucre. Bien évidemment, pas de sucre ! On ne met pas de sucre dans un earl grey, enfin ! Si le recrutement de la jeune humaine ne tenait qu'à Ragthar, nul doute qu'il l'aurait appuyé sur le champ. Les personnes de bon goût étaient denrée rare de nos jours.

C'est donc un large sourire satisfait aux lèvres que Ragthar entreprit de servir le thé à "la tanaride", en soulevant de plus en plus haut le théière jusqu'à la faire redescendre tout en versant le breuvage dans la tasse. Ce faisant, il se fit fort de ne pas manquer un seul des mots que lui confiait sa vis-à-vis.

"Je n'ai pas souvenir d'une demande de personnel de cuisine, mais vous pourrez toujours voir cela en détails avec les autorités compétentes si votre candidature est retenue."

Continua Ragthar, tout en offrant la première tasse à Adelheidy pour ensuite se servir lui-même.

"Vous êtes donc familière de l'autorité. Mais, et c'est la procédure, je m'en vais vous en rappeler l'essentiel. *se raclant doucement la gorge* En rejoignant l'Ost Pourpre, vous acceptez de vous soumettre à une hiérarchie stricte auprès d'un ordre martiale, diligenté et dirigé par un conseil d'officier présidé par notre connétable, mme De Nor Laedro. Étant militaires, cette autorité, légitime, est incontestable et vous acceptez, en intégrant nos rangs, de vous plier aux ordres de vos supérieurs, quels qu'ils soient."

Le gentilnain touilla un instant sa tasse, avant de reprendre.

"En outre, vous acceptez par ailleurs de faire passer l'Ost Pourpre, en tout et pour tout, avant toute autre activité ou relations extérieures. Vous acceptez aussi d'être mobilisée, le cas échéant, pour soutenir l'effort de guerre de la cloche ou n'importe quelle mission de l'Ost. Et, évidemment, vous comprenez et acceptez de mettre votre vie en jeu pour notre cause.
Si vous êtes acceptée, vous serez intégrée en tant que page de l'ordre. C'est un grade transitoire durant lequel vous ne pouvez pas porter nos couleurs. C'est une recrue récente qui vient tout juste d'intégrer l'ordre et qui n'a pas encore fait ou n'a pas eût l'occasion de faire ses preuves.
"

S’arrêtant pour prendre une gorgée, il reprit ensuite après avoir laissé le temps à son interlocutrice de digérer les informations.

"Concernant la hiérarchie à proprement parler, voici comment elle se présente. Dans un ordre croissant, vous avez le page. Au dessus du page, vous avez l'écuyer. L'écuyer est, par nature, au service d'un chevalier qui sera son suzerain. Tous deux entretiennent une relation primordiale : l'écuyer sert le chevalier, et le chevalier forme son écuyer. Bien qu'il n'y ait qu'un suzerain par écuyer, tout écuyer est évidemment soumis à l'autorité de n'importe quel autre chevalier."

Court arrêt.

"Ensuite, donc, les chevaliers. Ce sont des membres ayant accompli quelque fait que ce soit leur ayant valu les honneurs d'être anoblit et fait chevalier. Au-dessus des chevaliers, les lieutenants, au nombre de trois. Ce sont de fins guerriers et stratèges dirigeant chacun une compagnie de l'ordre. Et enfin, au sommet, vous avez les officiers qui forment la haute-instance de l'ordre et en sont l'autorité absolue."

"Des questions ?"
"Vendu pour 8.
Arrondissons à 9."
Ragthar et Kothran, en plein débat philosophique
Avatar de l’utilisateur
Ragthar
Lieutenant
 
Messages: 1861
Inscription: Lun 05 Juil, 2010 9:23 am

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Adelheidy Hamar » Mer 15 Mai, 2013 11:10 pm

En voyant le sourire satisfait du nain lorsqu'il lui servit le thé, Adelheidy eut la vague impression d'avoir raté quelque chose d'important. Enfin, raté... réussi, peut-être, mais impossible de comprendre quoi.

Après avoir répondu aux questions du chevalier, et savouré son thé, elle se dit que son goût était, bien que cela soit assez surprenant, encore meilleur que ce que son fumet promettait. Elle écoutait attentivement les informations sur l'ordre, hochant machinalement la tête à chaque clause énoncée, les yeux vers son interlocuteur, mais un peu dans le vague. Rien de toute cette stricte hiérarchie ne la surprenait et pourtant, au fur et à mesure, elle sentit monter en elle une sorte de panique.
Adel, ma grande, reprends-toi. Tu sais obéir, tu l'as à peu près toujours fait. Tu savais que venir ici impliquerait de risquer ta vie, mais le jeu en vaut la chandelle non ? Tu le regretteras, si tu te retrouves à vendre du fil et de la teinture pour le restant de tes jours... pensa-t-elle.
Sa résolution se raffermit, elle avait peur, oui, mais après tout, c'était normal, si jamais elle était acceptée dans l'ordre, sa vie changerait. On ne pouvait pas envisager ce genre de changement sans aucune inquiétude... Même si elle savait en théorie à quoi s'attendre, elle appréhendait un peu de se mettre à la vie militaire.
Allez, courage, tu en es capable ! s'encouragea-t-elle dans le silence de son esprit.

Le nain finissait son exposé fort clair sur la structure hiérarchique.
"Des questions ?"

Le regard de la jeune fille se porta sur le visage du chevalier devant elle., et elle dit avec un sourire.
"Et bien, euh... pour ce qui est de la hiérarchie, votre exposé a été très clair. Mais je me demandais, euh... enfin, je suppose que... euh... Pour le logement ? Les recrues logent à la garnison ? Et euh... a-t-on des moments libres ? puis elle ajoute d'une voix précipitée euh, non, non pas que je veuille tirer au flanc, non, euh... mais, c'est pour mon père, il voudra savoir quand je pourrai aller le voir, et euh...enfin, vous comprenez, il a parfois tendance à être un peu... euh... enfin, c'est un père quoi." Elle rougit jusqu'à la racine des cheveux, et se maudit intérieurement : Et voilà, tu n'as même pas réussi a t'empêcher de faire ça... tu vas encore passer pour une cruche...

Après une toute petite pause et une grande inspiration, elle reprit la parole
"Hum, excusez-moi... Ne vous inquiétez pas, j'aime mon père, mais l'intérêt de l'Ost passera avant lui, lui-même serait d'accord avec ça, de toute façon !"

Puis elle sembla sur le point de poser une dernière question, mais elle hésitait. Non, ça serait vraiment ridicule de demander ça... Mais pourtant, elle brûlait de savoir...
"Ah et euh, Messire. J'aurais voulu savoir... Euh... il y a, dehors, juste à l'extérieur de votre enceinte, un superbe plant de feuillargent sauvage qui pousse. J'aurais aimé savoir, appartient-il à votre bastion ou puis-je le cueillir ?" Elle ne put empêcher de se chercher une excuse. Elle avait demandé et déjà elle s'en voulait, mais tant pis, le mal était fait... "Euh, je... euh... en fait... je voudrais euh... tester une nouvelle recette de cuisine et je n'ai plus de feuillargent... euh... voilà, je n'ai plus de question..."
Elle se fendit d'un grand sourire qu'on percevait un peu penaud, comme si cette dernière requête lui avait échappé bien malgré elle et qu'elle le regrettait pour une question de forme.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2856
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Ragthar » Jeu 16 Mai, 2013 11:30 am

"Oh, en effet. Vous serez logée, de la même manière que les écuyers, dans la tour de garde que vous avez pût apercevoir non loin du bastion, juste de l'autre côté de la route.
C'est dans cette tour que réside l'ensemble des écuyers et des pages. Si un jour, et je vous le souhaite, vous décrochez le rang de chevalier, vous aurez une chambre personnelle et individuelle au sein du bastion où nous nous trouvons.
"

Il prit une gorgée de thé, arquant un sourcil à la mention du temps libre.

"Hé là, c'est l'armée, pas la prison ! Bien entendu que vous aurez des permissions, et libre à vous, alors, d'en disposer comme bon vous semble."

Il acquiesça tout en se recalant dans le fond de son fauteuil. En revanche, il ne parvint pas à masquer le nuage de surprise venant lui nimber le faciès alors qu'Adelheihy mentionnait une plante visiblement sise non loin du bastion.

"Euh, et bien... Enfin, c'est que je ne suis pas habitué à ce genre de question. J'imagine que oui, vous pourriez, mais si vraiment vous voulez le savoir, il vous faudra vous rendre au bureau du T.R.A.U.M.A., à l'étage, lequel est compétent pour ce genre de question.
Mais... de vous à moi
*se penchant un tantinet* vous devriez éviter cet endroit. C'est un coup à faire une dépression."

Il tapa dans ses mains.

"Bon ! Et bien je crois que j'ai tout ce qu'il me faut. Ah, si ! Si vous pouviez me donner un adresse habituelle à laquelle nous pourrons vous contacter pour donner suite à votre candidature ? Ensuite, nous en aurons fini."
"Vendu pour 8.
Arrondissons à 9."
Ragthar et Kothran, en plein débat philosophique
Avatar de l’utilisateur
Ragthar
Lieutenant
 
Messages: 1861
Inscription: Lun 05 Juil, 2010 9:23 am

Re: [Candidature] Adelheidy Hamar

Messagepar Adelheidy Hamar » Jeu 16 Mai, 2013 2:29 pm

En entendant les mots prononcés par le chevalier, Adelheidy se remémora la grande tour austère qu'elle avait vu au bord du chemin, à son arrivée. Même si elle ne se faisait pas d'illusion sur le confort de la vie militaire, elle espérait tout de même que l'intérieur soit un peu plus chaleureux que l'aspect extérieur. Et puis, si ça n'était pas le cas, il faudrait bien faire avec... dans le cas où on lui permettrait de venir faire ses preuves.
Elle lâcha un petit soupir de soulagement discret à l'évocation des permissions. Elle avait décidé de vivre sous une autorité militaire, et l'assumait, malgré ses appréhensions. Mais elle trouvait tout de même rassurant de pouvoir avoir des moments à elle.

Elle eut du mal à cacher la déception sur les traits de son visage quand la question de la plante vint sur le tapis. Et quand le nain évoqua un bureau officiel, et surtout lui conseilla de l'éviter, ses pupilles s’agrandirent d'inquiétude, et la crainte pris le dessus.
"Oh, ce n'est pas grave, vous savez, je... j'en trouverai bien un pied sur le chemin des Carmines, en rentrant. Car, oui, vous pourrez me joindre chez mon père, enfin, c'est aussi chez moi, maintenant que je ne suis plus à l'école. Nous habitons à l'Auberge de Comté-du-Lac, vous pourrez m'y contacter."

Elle fit alors un grand sourire franc et dit:
"Euh, et bien, si c'était tout ce qu'il vous fallait... Je vous remercie beaucoup du temps que vous m'avez consacré, j'espère de tout cœur vous revoir, de préférence au sein de votre ordre, mais si ça doit être en dehors, j'en serais tout de même ravie."

Elle fit alors mine de se lever, mais attendit tout de même qu'on l'invite à partir avant de s'en aller.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2856
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Suivante

Retourner vers Candidatures acceptées
Retourner vers Index du forum

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron