Retourner vers Fort Verminaard

Fort Verminaard s'élève

Le fief de l'Ost Pourpre en Draenor, nommé en hommage à un ancien officier de l'ordre

Fort Verminaard s'élève

Messagepar Aurys » Dim 04 Jan, 2015 3:27 pm

[HRP] Je pars du principe que plusieurs semaines sont passées depuis la fondation de Fort Verminaard. [/HRP]


Aurys se leva de nouveau tard, ce matin là. En s'apercevant que sept heures avait sonné depuis dix bonnes minutes, elle étouffa un juron. Elle ne se sentait pas particulièrement fatiguée, pourtant. Etait-ce le climat, alors ? Le magnétisme de ce monde, sa nourriture, son air ? Toujours est-il que son horloge interne était déréglée, et qu'elle n'arrivait plus à débuter sa journée à cinq heures, comme en Azeroth. Deux heures perdues, chaque matin. Elle avala promptement le petit déjeuner laissé à son intention - des galettes de céréales cuites dans le four à pain installé dans le fort, accompagnées d'une sorte de marmelade confectionnée avec des fruits des environs et d'un verre de lait d'elekk, qui avait le désavantage d'être plutôt épais mais le bon goût d'être frais. Après s'être ainsi sustentée, la Connétable s'habilla et sortit de ses quartiers - comme elle appelait, non sans ironie, la petite chambre individuelle qui avait été bâtie à son intention.

Sous le ciel éternellement étoilé de la vallée d'Ombrelune, le travail était déjà de mise pour les soldats de l'Ost Pourpre. Aurys ne le manifestait pas publiquement, mais elle était impressionnée par les travaux réalisés jusqu'à présent. Un véritable mur d'enceinte avait été érigé, grâce à l'apport de pierres issues d'une carrière de la région, et obtenues contre de menus services proposés aux autochtones. Il était difficile de savoir si ce mur serait capable de faire face à l'assaut d'une armée bien préparée, mais il impressionnerait en tout cas les maraudeurs qui pourraient passer à proximité. Les vieux réflexes n'avaient pas tardé à revenir, et des sentinelles surveillaient nuit et jour les environs pour alerter leurs camarades.

La priorité ayant été donnée à la protection de Fort Verminaard, l'intérieur en avait pâti et demeurait un véritable chantier. Un donjon était d'ores et déjà en cours de construction, qui pouvait d'ores et déjà accueillir tant l'équipement que les réunions de l'ordre. Mais bien d'autres initiatives avaient été lancées, après validation par les officiers, et fleurissaient déjà de droite à gauche. Aurys et Lomah avaient choisi de ne pas brider ces initiatives, et les avaient même encouragées : en effet, quoi de mieux que de se perdre dans un travail acharné pour oublier leur situation ?

En ce nouveau matin de leur exil en Draenor, Aurys décida de visiter de nouveau Fort Verminaard pour faire un point sur l'avancée des travaux.


[HRP]Le sujet est ouvert à tous les membres du Bataillon : c'est l'occasion d'exposer ce que nous avons fait à Fort Verminaard depuis la dernière soirée rp en Draenor ![/HRP]
Image
Avatar de l’utilisateur
Aurys
Connétable
 
Messages: 8297
Inscription: Lun 01 Oct, 2007 10:34 pm

Re: Fort Verminaard s'élève

Messagepar Lishaasi » Lun 05 Jan, 2015 4:37 pm

Lishaasi passa beaucoup de temps, pendant la construction des remparts, hors de l'enceinte du fort. Elle était trappeuse, et éclaireuse, en terrain connu, elle considérait donc comme son devoir d'aller chasser et repérer les environs. Au bout de quelques jours, elle avait déjà ses habitudes de pièges et de collets, et cette tâche lui prenait de moins en moins de temps.

Elle entreprit alors d'aider à la construction du canal d'approvisionnement en eau. Depuis qu'elle avait ressenti ce frémissement, au contact de l'étendue d'eau pratiquement pure, elle se sentait attirée par cet élément.
Élément. Oui, c'était bien ça qui la troublait. Elle s'était intéressée au chamanisme sur l'Exodar, apprenant du roué Nobundo, mais, bien qu'elle se débrouillât, elle n'avait jamais vraiment ressenti l'appel des forces élémentaires des mondes qu'elle avait visités. Mais ici, c'était différent. Comme si ces entités essayaient de la joindre, de la toucher.
Elle aida donc à l'élaboration du canal, en donnant parfois des conseils un peu déroutants à ceux d'entre eux qui assumaient la tâche d'ingénieur. Le canal ne prenait pas le chemin le plus court, mais "l'eau préfèrera", affirmait-elle, sans pour pouvoir plus se justifier que par un "je le sens" dit sur un ton d'excuse. Et tous les jours, elle vérifiait la qualité de l'eau, assurant qu'elle n'avait pas été empoisonnée, et qu'elle était toujours potable.
Avatar de l’utilisateur
Lishaasi
Écuyer
 
Messages: 90
Inscription: Mar 03 Juin, 2014 11:42 am

Re: Fort Verminaard s'élève

Messagepar Elisabelle » Mar 06 Jan, 2015 11:39 am

La routine. Quoi de mieux que la routine pour oublier les soucis? Se réveiller, prendre une tasse de thé chaud, courir, les ablutions, revêtir l'armure, puis le tour du Fort. Chaque matin, Elisabelle s'astreignait à la même routine.

Depuis que le lieutenant Merath lui avait confié la supervision - sous son propre contrôle - de la sécurité du Fort, la paladine s'absorbait dans cette tâche. Ne pas penser à autre chose qu'à la sécurité de ses frères et soeurs d'arme, s'occuper des mille et une petites anicroches qui arrivaient toujours dans une forteresse en construction et gérer aussi bien les tours de garde que les entrées et sorties lui donnait suffisamment matière à réfléchir pour ne pas songer à leur situation.

Ses nuits étaient courtes, encore plus qu'en Azeroth. L'air de cette Draenor lui donnait la chair de poule, et elle ne se détendait jamais assez pour s'endormir longtemps. Peu importait, tant que la fatigue ne prenait pas le dessus, son temps de veille était au bénéfice de la sécurité de ses compagnons.

La construction du Fort avançait bien. La muraille en dur était achevée, ôtant un poids considérable à la surveillance des alentours. Partout les bâtiments s'élevaient, les hommes s'affairaient. Chacun prenait sa part. Et si la draenei avait le malheur de rencontrer un oisif dans le camp, elle l'envoyait aussitôt soulager un groupe de surveillance ou renforcer une patrouille.

Jusqu'à présent, ses supérieurs n'avaient rien dit sur son travail. Elisabelle s'en accommodait parfaitement. Pas de remarque équivalait à un assentiment. Chaque matin, elle croisait la Connétable, la saluait, lui présentait un rapport succinct des activités de la nuit, puis reprenait son tour. Elle vérifiait la relève des gardes, contrôlait le registre d'entrée et de sortie du Fort qu'elle avait mis en place dès le premier soir, s'entretenait avec les chefs de patrouille pour recevoir leur rapport et le transmettait dans la foulée au lieutenant. Et ainsi de suite, chaque jour.

La routine prenait le pas sur la peur et l'incompréhension. La routine la ramenait à un état proche de la normalité. La routine et l'occupation, la protection de ses compagnons. Jamais auparavant elle n'avait été si heureuse de son rang de Chevalier, obéir à ses supérieurs tout en étant obligée de réfléchir à autre chose qu'à sa propre condition. Ne pas penser à elle, mais seulement aux autres, c'était parfait.

Une seule pensée parasite parvenait parfois à s'insinuer à travers la barrière d'occupation qu'elle s'efforçait de maintenir: s'ils élevaient un fort aussi fortement gardé, qui savait combien de temps ils allaient rester là?
Fermez les yeux, voyez la Lumière.

Elisabelle de Lénault
Avatar de l’utilisateur
Elisabelle
Chevalier
 
Messages: 1756
Inscription: Sam 10 Nov, 2012 10:00 pm
Localisation: Aux créneaux

Re: Fort Verminaard s'élève

Messagepar Augustus V. Lutgardis » Mar 06 Jan, 2015 12:19 pm

«Apportez ces planches à l'atelier de Nalwyn, et ne le confondez pas avec le petit bois de la forge s'il-vous-plait... C'est pour l'ameublement de la caserne.»

Augustus von Lutgardis se tourna vers un nouvel interlocuteur.

«Reprenons : si nous voulons étendre le coeur de Fort Verminaard il va falloir élever les fondations, nous ne pouvons pas plus repousser le mur nord et construire en largeur nous prendrait trop de pierres. Non non, faites ainsi, construisez plus vers le haut. Il faut que ce bâtiment soit évocateur.»

Reposant son séant sur une souche grossièrement taillée en tabouret, le jeune gilnéen réorganisait les plans et les listes de fournitures et de matériaux qui avaient commencé à joncher son bureau de fortune, légèrement excentré et à l'air libre, de sorte à ne pas gêner les va-et-vient dans le fief et d'être accessible à tous. Les derniers jours avaient été particulièrement éprouvant. Enfin les murs et les fortifications conseillées par le Lieutenant Merath se tenaient debout, même s'il furent contraints par les délais de livraison des Draeneis d'Elodor. Chaque papier qui défilait sous ses yeux était une distraction salvatrice, ramenant un peu d'Azeroth sur cette terre inconnue. Avoir tout le confort nécessaire pour abriter et développer une force militaire allait prendre des mois, mais le plus important était déjà fondé. Sous ses yeux, les grandes sollicitations de Joakhim pour sa forge, l'audacieuse suggestion d'une écurie, les rapports de Lishaasi concernant la salubrité de l'eau et la possibilité de prospecter les minerais de la côte d'Ombrelune, ainsi que d'autres gribouillages se succédaient à longueur de journée.

Il trouva cependant un autre réconfort dans ses peines : travailler avec Midyle Steelwood -ou du moins l'assister- tandis qu'elle plaçait ça et là des protections magiques ou scrutait la zone à l'aide d'appareils improbables était pour lui un moment de battement plus que bienvenu. Il était impressionné du professionnalisme et de la rigueur dont elle faisait preuve, bien que détachée de son groupement du Kirin Tor depuis plusieurs semaines. Plus qu'un peu d'Azéroth, c'était un peu de Gilnéas qui vivait au Fort.

Et même s'il considérait sa contribution à la construction de Fort Verminaard comme une des plus grandes réussite de sa vie, il n'arrivait toujours pas à trouver le sommeil sereinement dans cette vallée où la nuit est éternelle, s'accrochant à ses rêves de se reposer à la Garnison du Ruisseau de l'Ouest. Ses rêves de partager un Strudel avec Ragthar, de prendre le thé avec Dame Hamar, ou même de ramper dans la boue des forêts de Lordaeron, en joue avec l'ennemi; de scruter le ciel d'Andhoral avec une longue-vue, de continuer son combat.
«Que mon sourire dissimule un sabre, à chaque fois que ma passion me touche...»
Avatar de l’utilisateur
Augustus V. Lutgardis
Lieutenant
 
Messages: 939
Inscription: Mar 07 Déc, 2010 9:23 pm

Re: Fort Verminaard s'élève

Messagepar Claryssa » Mar 06 Jan, 2015 7:53 pm

Claryssa levât le nez vers le ciel. Ce dernier commençait a lui taper sur les nerfs, encore et toujours la nuit, l'obscurité... Elle se demandait bien si elle pouvait créer un soleil artificiel et l'envoyer la haut, avant de se raviser que ça finirait forcement par retomber au sol.

La gnome avait passer ces dernières semaines a obéir de manière presque frénétique aux ordres qu'on lui donnait, non sans des fois le faire à sa manière. A titre d'exemple, on lui avait confier des planches à retailler, ce qu'elle avait fait, en brulant la partie a découper, ce qui les avait "légèrement" noircies.

Une fois un travail finit, elle passait en réclamer un autre quasiment immédiatement. Elle avait besoin de s’occuper l'esprit, elle savait que ça la maintenait à flot mentalement, et qu'elle n'avait pas a réfléchir de trop.

Quand elle avait un peu de temps libre, son esprit recommencer à penser à trop de chose à la fois, mais la rigueur militaire de l'ost faisait effet. Elle commencer à mieux gérer ces idées et les coucher sur les carnets qu'elle avait emporter. Les pages était recouvertes de notes variés, de schéma mécanique et ésotériques, de remarque personnel sur les gens ou les journées passées.

Mais déjà le travail reprenait, et Claryssa se remit en devoir de réclamer sa part.
"Tout est une question de point de vue"
Avatar de l’utilisateur
Claryssa
Sergent
 
Messages: 488
Inscription: Mar 14 Oct, 2014 1:10 pm


Retourner vers Fort Verminaard
Retourner vers Index du forum

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron