Retourner vers Fort Verminaard

Il y a un début à tout !

Le fief de l'Ost Pourpre en Draenor, nommé en hommage à un ancien officier de l'ordre

Il y a un début à tout !

Messagepar Augustus V. Lutgardis » Sam 22 Nov, 2014 11:45 pm

«Nous n'allons pas abuser de l'hospitalité des Draeneï très longtemps. Quitte à bâtir un toit de nos propres mains.»

Sur ces mots de la Connétable, Augustus von Lutgardis s'était mis en tête de prendre une série d'initiatives allant en amont du souhait de s'établir sur la Vallée d'Ombrelune jusqu'à ce qu'ils trouvent un moyen de rentrer dans leur Azéroth natale. Avec l'aval d'Aurys de Nor Laedro, il donna rendez-vous à l'écuyère Lishaasi sur la place d'Embaari dès que celle-ci aura finit de reposer sa jambe qui avait souffert des nombreuses péripéties qui l'avait conduite jusqu'à Ombrelune. Le gilnéen trouva en elle une aide conséquente et précieuse, servant d'intermède aux Draeneis qui ne comprenaient pas le langage commun d'Azéroth.

Image
Le rendez-vous eu lieu à Embaari, où l'Ost Pourpre et les réfugiés avaient trouvés un abris pour chercher de l'aide et soigner leur blessés.

Le village d'Embaari était -pour leur plus grand bonheur- une plate-forme marchande de la Vallée, tant et si bien qu'ils n'eurent que peu de difficultés à trouver un marchand de fournitures générales qui était en mesure de leur proposer des outils, du bois et des pierres afin d'entreprendre les constructions de bâtiments ou de barricades un peu plus solides que ce que proposait leur actuel camp de fortune. Profitant des leçons de son ancien suzerain -le Trésorier Tellxeios-, Augustus marchanda avec la langue universelle : celle de l'or. Cependant, le marchand Draenei, doutant du caractère précieux du métal, requit une expertise de l'Artificier du village. Lishaasi conduit alors le gilnéen vers le techno-scientifique à qui ils confièrent une pièce d'or pour étude. Ce dernier semblait très intéressé dans la découverte de ce métal inconnu sur Draenor et leur demanda d'attendre une heure pour qu'il estime les propriétés et l'utilité qu'il pourrait en tirer du métal. Le temps accordé servit aux Pourpres pour se rendre dans l'allée marchande et rencontrer une commerçante qui tenait un vaste étal de produits frais et de bétail.

Cette dernière assura qu'Elodor, le village voisin, disposait de vastes champs fertiles et de troupeaux qui pouvaient ravitailler un avant-poste. Cependant il lui était impossible de leur venir en aide dans l'immédiat : une matriarche louve gigantesque était apparue dans les collines et empêchait les fermiers de faire paître leurs Talbuks et Elekk en toute sécurité. Comptant sur les talents de trappeuse de Lishaasi, les soldats d'Azéroth se mirent en route pour débusquer la bête. Quelle fut leur surprise quand ils découvrir la taille de la bête ! Usant de techniques de chasse et de piège de la Draenei, ils réussirent à tendre une embuscade à la menace d'Ombrelune et à l'occire. Sa disparition devrait causer le dispersement et le départ de la meute de loups, assurant sécurité et pérennité aux troupeaux des fermiers Draeneïs.

Image
Les talents de trappeuse de Lishaasi furent un atout inestimable pour traquer la bête.

Image
La bête, occise, devrait permettre au troupeau à gambader de nouveau dans la vallée sans craindre d'attaque de la meute de loups.

De retour à la marchande de produits locaux, ils furent congratulés et chaleureusement remerciés par leur exploit, et pour service rendu aux fermiers d'Embaari l'Ost Pourpre pouvait recevoir tous les excédents en nourriture qui étaient produits au village, et ce gratuitement ! Un grand soulagement pour Augustus et Lishaasi, qui étaient devenu inquiets de l'état des troupes si les vivres venaient à manquer. Ils purent ainsi se consacrer à retourner chez l'Artificier du village : extatique, celui-ci leur avoua que l'or pouvait être un formidable catalyseur pour les réseaux de cristaux qui étaient utilisés pour défendre ou alimenter le village en énergie, et qu'il serait prêt à payer le prix fort quiconque serait prêt à lui en vendre. Armés d'un certificat et d'une commande pré-établie, les Osteux purent se rendre de nouveau chez le marchand de fournitures générales. Le gilnéen n'avait rien oublié de la négoce que lui avait enseigné son suzerain, et put ainsi faire tripler la valeur du peu d'or qu'il avait sur lui pour promettre monts et merveilles au ravitailleur. Si à chaque livraison il lui était donné dix pièces de l'or précieux (et honteusement renflé par les spéculations de l'Azérothien), l'Ost Pourpre serait en mesure de bâtir et de se façonner des meubles. Les planches de bois de la forêt de Tenuum et les pierres de la mine d'Elodor produisaient largement assez pour être marchandées, si bien que le premier convois pouvait être attendu dès la semaine qui suivait.

Image
Le marchand Draenei peu scrupuleux se laissa ferré par le métal précieux et promit aux Pourpres des livraisons régulières.

Profitant de cette aubaine, Lishaasi et Augustus se séparèrent afin de se reposer pour l'un, et de rédiger un rapport pour l'autre. Bientôt, ils devront trouver des bras et des compétences afin de construire un abris digne de ce nom.
«Que mon sourire dissimule un sabre, à chaque fois que ma passion me touche...»
Avatar de l’utilisateur
Augustus V. Lutgardis
Lieutenant
 
Messages: 939
Inscription: Mar 07 Déc, 2010 9:23 pm

Re: Il y a un début à tout !

Messagepar Claryssa » Jeu 27 Nov, 2014 3:20 am

Claryssa recommençait a tourner comme un lion en cage, ayant finit ces activités du jour, et cherchait profondément à s'occuper, et demandant a quiconque passés à coté d'elle si il y avait des besoins en bras ou autre.

Malheureusement, les gens étaient déjà occupé a leur besoin, provoquant chez elle un leger agacement. Puis elle vit Lutgardis un peu plus loin, elle ne lui avait encore pas demander.

Plein d’espoir, elle se mit à courir et se plantât devant le Gilnéen.

"Chevalier ! Dite moi, vous auriez pas de travail particulier a donner? S'il vous plait" Les yeux brillants d'espoirs, Claryssa attendait une réponse qui lui permettrait enfin de s'occuper.
"Tout est une question de point de vue"
Avatar de l’utilisateur
Claryssa
Sergent
 
Messages: 488
Inscription: Mar 14 Oct, 2014 1:10 pm

Re: Il y a un début à tout !

Messagepar Augustus V. Lutgardis » Mer 03 Déc, 2014 6:35 pm

[HRP] Ce post fait suite à la soirée du 1er Décembre.[/HRP]

La bataille qui venait d'être essuyée avait laissé des marques indélébiles dans le camp de fortune des réfugiés de l'Alliance, tant et si bien que le gilnéen doutait à présent de sa sûreté. Une deuxième attaque de ce genre et il ne resterait plus que des cendres sous lesquelles s'abriter, et il était hors de question de finir dans un si triste état, surtout après tout le chemin qu'ils avaient parcouru. L'Ost Pourpre était désormais réuni : Darion était sain et sauf et le Lieutenant Merath avait fait tomber son masque -bon gré mal gré- qui lui garantissait l’anonymat depuis leur arrivée il y a quelques jours de cela. Il avait eu l'occasion de discuter de stratégie et de méthodes pour se protéger avec sa fiancée, Lady Midyle du Kirin Tor, et ses plans étaient très clairs : il leur fallait un abris bien défendu et dans l'urgence. Le Commando de Chutelune semblait posséder ses ambitions et son objectif de défaire la Horde de Fer sur Draenor était divergent de ce que la Connétable attendait désormais : des réponses.

Image
L'infirmerie de fortune servait aux réfugiés pour reprendre leur souffle et leurs esprits après ce rude combat.

Les relations commerciales entamées avec Embaari et Elodor allait leur permettre de mettre sur pied un nouvel avant-poste, retranché dans les collines de la Vallée d'Ombrelune. Mais pour se faire il était indispensable de connaître quelques techniques de maçonnerie et de menuiserie afin d'être les plus efficaces possibles. Ce qu'il fallait, c'étaient des contremaîtres et des volontaires, et pas juste des idées aussi bonnes soient-elles. Des contremaîtres ? Du métier dans les mains ? Où avait-il déjà lu ça...
C'était en voyant approcher la petite Claryssa Gripécrou que le gilnéen eut un déclic. Il se pencha vers la gnome pour la saluer, tandis que ses rêveries prenaient forme et se transformaient en directives.

«Envoyez-moi le page Nalwyn, et prévenez la Connétable que je souhaite la voir également.»

Il s'empara par la suite d'un parchemin crasseux et d'une plume de corbeau qui jonchaient le bureau du Lieutenant Epine, et commença à griffonner frénétiquement. Tout devait être mis en oeuvre pour agir le mieux possible : son expérience en tant que fils de propriétaire terrien, les nombreuses allocutions de Ragthar en terme de cartographie, les conseils de son ancien suzerain, les divers avant-postes déjà visités, le moindre souvenir ou détail stratégique concernant leur agencement, tout ce qu'il avait pu lire concernant la survie, et enfin sa carrière de militaire au sein de l'Ost Pourpre.

«Si seulement la Garnison du Ruisseau de l'Ouest avait passée la porte avec nous, cela faciliterait grandement la tâche.» pensa-t-il avec un léger rictus.


Image
Augustus entreprit de lister et de schématiser grossièrement tout ce dont ils auront besoin pour se bâtir une place-forte défendable.
«Que mon sourire dissimule un sabre, à chaque fois que ma passion me touche...»
Avatar de l’utilisateur
Augustus V. Lutgardis
Lieutenant
 
Messages: 939
Inscription: Mar 07 Déc, 2010 9:23 pm

Re: Il y a un début à tout !

Messagepar Claryssa » Mer 03 Déc, 2014 7:01 pm

C'était en voyant approcher la petite Claryssa Gripécrou que le gilnéen eut un déclic. Il se pencha vers la gnome pour la saluer, tandis que ses rêveries prenaient forme et se transformaient en directives.

«Envoyez-moi le page Nalwyn, et prévenez la Connétable que je souhaite la voir également.»


Claryssa aquiescat, et se mit aussitôt en route de sa démarche monter sur ressort à la recherche des personnes demandés. Elle trouva sans trop de difficultés les deux, la taille du camp étant relativement réduite, et exposa alors la demande du Chevalier Lutgardis.

Une fois cela fait, elle retournât vers le gilnéen, pour annoncer que son travail était fait, et restât non loin, sa curiosité naturel l'ayant emportée sur les convenances, et observa ce que faisait le Chevalier.
"Tout est une question de point de vue"
Avatar de l’utilisateur
Claryssa
Sergent
 
Messages: 488
Inscription: Mar 14 Oct, 2014 1:10 pm

Re: Il y a un début à tout !

Messagepar Nalwyn » Mer 03 Déc, 2014 10:14 pm

Une ombre sorti des sous-bois, non loin du camp où les troupes de l’Ost avaient trouvé refuge. Une silhouette hirsute, tout de cuir vêtue et armée d’un arc, se fraya un chemin à travers la dense végétation de la lisière. Les gardes de l’Alliance, postés devant les portes principales, reconnurent le page Nalwyn.

« Alors, le Nain, la chasse a été bonne ? » s’écria un des soldats en faction.

« C’bois sont remplis d’gibier, y a qu’à s’baisser pour en trouver, » répondit Nalwyn.

Enfin, notre Nain était parti en patrouille un peu plus tôt dans la journée. Quelques jours plus tôt, il avait reçu une blessure à l’épaule qui l’avait rendu inapte au service. Grâce au talent de Solÿn et de la Chambellan, son bras avait retrouvé de la vigueur, et il n’avait pas résisté à l’envie d’aller explorer les alentours. Les forêts de la Vallée d’Ombrelune attirèrent Nalwyn comme une lanterne attire une luciole dans la pénombre. L’envie de découvrir les espèces sauvages et les essences d’arbres inconnus jusque-là fut la plus forte, et il avait fait des découvertes intéressante durant sa patrouille.
Dès qu’il eut passé les portes, notre Nain fut accosté par la petite Claryssa.

« L’Chevalier veut m’voir ? Allons bon, si c’est important, j’y vais. Mais j’vais m’rafraîchir un coup ma p’tite. »

Nalwyn se dirigea vers le bâtiment (si on peut appeler un bâtiment quelques traverses en bois rafistolées avec de la corde et du tissu) aménagé pour les montures. Déposant son arc contre une botte de foin, notre Nain se barbouilla le visage dans un bassin rempli d’eau de pluie, rajusta sa tunique, avant de partir à la rencontre de son supérieur. Il ne dû pas aller bien loin pour retrouver le Chevalier Lutgardis, au centre du campement, les yeux penchés sur une série de parchemins.

« Sir ! » s’écria Nalwyn tout en se mettant au garde à vous. La douleur à l’épaule se réveilla avec le mouvement de bras, mais notre Nain essaya de ne pas y penser.

Image

« Parait qu’vous vouliez m’voir, Sir ? »
Avatar de l’utilisateur
Nalwyn
 
Messages: 98
Inscription: Lun 11 Aoû, 2014 8:05 pm


Retourner vers Fort Verminaard
Retourner vers Index du forum

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron