Page 2 sur 2

Re: [Candidature] Vardah Tolsenn

MessagePosté: Ven 28 Juin, 2013 9:07 am
par Anëlys
Je regarde la jeune femme puis le livre et lui offre un sourire amusé.

Hum... Je me demandais quand votre curiosité allait prendre le dessus.

Je pose la main sur le livre, chuchote quelque chose d'incompréhensible et retire la main. Le titre semble se fixer pour de bon indiquant qu'il s'agit de vieilles formules arcanique. Je regarde le titre d'un air satisfait.

C'est simplement un livre sur la magie.

J'hausse les épaules et sourit. Même moi j'y croirais... Je reprend mon sérieux et réfléchit à sa première question.

Hum... Oui, une allégeance en quelque sorte. Vous avez parfaitement résumé la situation.

Je réfléchis encore quelques instants mais rien ne d'important me vient.

Bon, je pense avoir posé toutes mes questions... En avez-vous de votre coté?

Re: [Candidature] Vardah Tolsenn

MessagePosté: Ven 28 Juin, 2013 7:03 pm
par Vardah
Vardah, qui n'avait que peu côtoyé des magiciens dans sa vie était fascinée. Et dire que la draenei parlait de ce bouquin comme d'une broutille. Une fois Vardah avait contrarié un jeune mage qui se montrait bien trop entreprenant à son égard, elle n'en avait plus dormi durant trois nuits tant elle craignait un sort de représailles. Perdue dans ses pensées, elle ne sentit pas immédiatement la forte odeur qui envahissait la pièce. Elle la connaissait pourtant fort bien. Oh non il s'est encore détaché... Et l'on vit le groin d'Hubert passer l'embrasure de la porte.

"Je n'ai qu'une question ma dame, me permettez-vous de ramener mon cochon dehors avant que quelqu'un ne lui tombe dessus?"


Vardah afficha un sourire gêné et mit de côté sa question sur le montant de la solde du page, ce maudit sanglier lui jouait toujours des tours au mauvais moment.

Re: [Candidature] Vardah Tolsenn

MessagePosté: Mar 02 Juil, 2013 7:05 pm
par Vardah
[Comté de l'Or, plusieurs semaines plus tard]

Le maréchal-ferrant du bourg avait toujours eu une sacrée quantité de travail. Ses clients affluaient d'Hurlevent, du Camp des Bûcherons et de la Garnison du Ruisseau de l'Ouest. Lorsque la maigrichonne lui avait proposé de l'aide en échange d'apprendre le métier, il avait d'abord hésité : elle risquait de lui voler quelques clients plus tard. Puis en l'observant bien, ses bras menus et sa petite stature, il se dit qu'elle n'arriverait jamais à se faire une place dans le milieu.
Pourquoi cracher sur un coup de main dans ces conditions?

Pourtant aujourd'hui, après des semaines de dur labeur, il ne pouvait que reconnaitre le bon travail de son apprentie. La maigrichonne était douée avec les bêtes, et elle n'avait pas eu beaucoup de mal à apprendre les ficelles. Parage, brochage, rivetage, tout ceci n'avait plus de secret pour elle. Et c'est avec une pointe de regrets mêlés de fierté qu'il fit signe à Vardah alors qu'elle quittait l'atelier de l'artisan.

"Aurevoir Louis, merci pour tout" lui lança t'elle avec un grand sourire.

Elle s'en allait quémander un rendez-vous avec la connétable de l'Ost Pourpre de ce pas, avec son paquetage sous le bras.