Retourner vers Candidatures acceptées

[Candidature acceptée] Merrlyn de Hurlevent

[Candidature acceptée] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Merrlyn de Hurlevent » Jeu 04 Sep, 2014 9:01 pm

Merrlyn observait son uniforme accroché au mur. Ce matin, il voyait le monde sous un jour nouveau, un monde de possibilités, se rappelant des bribes de son entretien de la veille, au bureau des armées de Hurlevent.

« Cela fait plusieurs mois que vous avez été déclaré mort. Il est rare que les morts viennent se déclarer vivant à ce bureau après tout ce temps … »
« Votre commandement a donc été attribué au maréchal Leyden. »
« Aucun commandement correspondant à votre rang n’est disponible. »
« Vous êtes démobilisé »

Merrlyn sortit de son appartement, partant en direction du bastion de l’Ost pourpre.
Ce matin était radieux, et Merrlyn pensa à ce qu’il allait faire : présenter sa candidature pour entrer dans l’ost pourpre; et se surprit a être stressé, tout comme le jour où il avait rejoint l’armée de Hurlevent, il y a de ça un peu moins de quarante ans …

« Suivant ! »
Merrlyn se retrouva devant un officier en uniforme, à l’air peu chaleureux.
« Nom ? »
Merrlyn fut un peu surpris par le fait qu’il n’ait pas eu le temps de dire un simple « Bonjour » avant que cet officier, à la voix sans appel ne pose sa question.
« Bonjour, je suis Merrlyn, je viens sur recommendation de …»
« J’ai demandé vot’ nom, génie » coupa l’homme.
Merrlyn donna ses papiers d’identité à l’officer, et en effet, aucun nom de famille n’était marqué dessus.
« Hum, d’où sortez vous ? » dit-il regardant Merrlyn d’un air soupçonneux.
« Compté du Nord, monsieur »
Merrlyn aurait bien utilisé le rang de l’officier au lieu d’un « monsieur », mais il n’avait pas la moindre idée du rang auquel étaient associés ses galons.
« Merrlyn de Compté du Nord alors. En quoi pouvez vous contribuer a notre armée ? »
« J’utilise la magie des arcanes, monsieur »
« Hum », l’officier écrit « Sorcier » a défaut de désignation plus précise.
« Adressez vous au sergent-major Landa derrière moi » dit-il en donnant un bout de parchemin sur lequel étaient notés les informations que Merrlyn venait de donner.

Merrlyn émerga de sa rêverie, voyant qu’il n’était plus bien loin du bastion. Il s’y rendait à pied, son fidèle cheval étant mort à Orgrimmar.
Il s’arrêta devant le petit pont en bois qui mènait à la garnison, s’assurant de bien présenter avant de poursuivre. Merrlyn avait opté pour une tenue sobre mais fonctionnelle : une des tenues qu’il portait lorsqu’il n’avait pas encore de galons et apprenait la magie, pensant que c’était approprié.

Arrivé à l’entrée du chemin menant vers la garnison, il prit la direction de l’adjoint Rainer qu’il avait maintenant croisé plusieurs fois, avec la démarche déterminé du soldat allant au combat.
L’adjoint Rainer ne le lâchait pas du regard, regard que Merrlyn soutenait avec le plus grand sérieux.
Il eu un moment de doute avant de parler, n’ayant presque jamais parlé à cet homme … l’adjoint Rainer, croyait-il se souvenir. Dans le doute, Merrlyn utilisa seulement le grade qu’il avait reconnu sur l’uniforme.
« Bonjour, Adjoint. Je suis Merrlyn de Hurlevent, je me présente aujourd’hui dans l’espoir de rejoindre vos rangs. » dit-il d’une voix déterminé.
Merrlyn se souvint alors qu’il s’était déjà présenté par le passé à cet homme en tant qu’Anduin Blanchebarbe. Il se demandait bien comment l'adjoint allait réagir …
"Apprends tout ce qui est nécessaire afin que ta vie soit plus heureuse, mais ne néglige pas la santé de ton corps. Pour cela, essaie de trouver le juste milieu. Le juste milieu est à entendre comme ce qui ne te cause pas de douleur."
- Pythagore.
Avatar de l’utilisateur
Merrlyn de Hurlevent
Chevalier
 
Messages: 478
Inscription: Jeu 04 Sep, 2014 7:36 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Adjoint Rainer » Ven 05 Sep, 2014 11:02 am

L’Adjoint Rainer était un mélange savant d’humilité et d’orgueil. Humilité, car il savait où était sa place dans un monde extrêmement hiérarchisé, et il considérait qu’il n’avait pas à s’en plaindre ou à en exiger une autre. Orgueil, car il considérait qu’il était le meilleur à son poste, et que de nombreuses qualités, certaines innées, d’autres obtenues tout au long d’une carrière militaire irréprochable, validaient cette assurance.

Parmi ces qualités, l’Adjoint se vantait d’être physionomiste et de ne jamais oublier un visage. Aussi était-il en mesure de distinguer, parmi la valse des vagabonds qui s’approchaient périodiquement de la Garnison, ceux qui y avaient déjà tenté leur chance une, deux ou trois fois – par une heureuse coïncidence, il n’y en avait jamais plus de trois – et ainsi adapter le degré de son irritation et la distance que couvrira l’importun au terme de son vol plané.

Aussi, quand Merrlyn se présenta à la Garnison et s’annonça sous son vrai nom, l’Adjoint plissa les yeux d’un air qui ne valait rien qui vaille.

Messire Merrlyn, dîtes-vous ? Je vous connais, Monsieur, et sous un autre nom. Vous pensiez peut-être que vous raser la barbe et porter cette tenue suffirait à passer notre sécurité ? Qu’avez-vous comme projet en venant ici en falsifiant votre identité ?
Avatar de l’utilisateur
Adjoint Rainer
 
Messages: 498
Inscription: Sam 17 Nov, 2007 6:59 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Merrlyn de Hurlevent » Ven 05 Sep, 2014 11:20 am

Merrlyn observa l’adjoint Rainer avec sérieux, mais intérieurement était passablement amusé : à sa place, il aurait réagit de manière identique.

« Vous me connaissez adjoint, en effet. Je n’avais nul attention de vous tromper en modifiant ainsi mon apparence. Je me suis présenté par le passé en tant qu’Anduin Blanchebarbe, car certaines personnes ont tenté de porter atteinte à ma vie. Aujourd’hui, cette menace ne pèse plus sur moi, aussi ai-je repris ma véritable identité. »

Le mage sortit de sa robe des papiers d’identités, qui avaient manifestement souffert l’usure du temps; ainsi que sa plaque d’identification sur laquelle était gravé son matricule et "GM. Merrlyn de Hurlevent", qu’il détacha et tendit à l’adjoint.

« Egalement, certains membres de votre ordre sont déjà au courant de cette histoire, notamment la connétable de Nor Laedro, mesdemoiselles Hamar, Aseneca, Pansepignon et quelques autres. »

Après un instant Merrlyn poursuivit :
« Quand a mes intentions, je souhaite comme je vous l’ai dit, rejoindre vos rangs. J'ai choisis de vivre pour poursuivre la lutte. »
"Apprends tout ce qui est nécessaire afin que ta vie soit plus heureuse, mais ne néglige pas la santé de ton corps. Pour cela, essaie de trouver le juste milieu. Le juste milieu est à entendre comme ce qui ne te cause pas de douleur."
- Pythagore.
Avatar de l’utilisateur
Merrlyn de Hurlevent
Chevalier
 
Messages: 478
Inscription: Jeu 04 Sep, 2014 7:36 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Adriane Ashville » Ven 05 Sep, 2014 7:50 pm

Le soleil venait à peine de ce levé dans le ciel et c’est timidement qu’il entra dans la petite pièce où ce dormait notre jeune femme. Dans un geste élancé et lent, Adriane leva un bras puis l’autre et saisi ce qu’elle pu, afin de se redressée. Ainsi, non sans mal, elle réussi à ce mettre debout, le visage défait tel un orc mal luné et les cheveux coiffé aux quatre vents, comme passé trop prêt d’une des nouvelles créations de mademoiselle Aseneca. C’est alors qu’elle s’étira dans un faible grommellement et entrepris de s’habillait.

Chose faite, notre jeune fille sortie gaiement de sa « chambre » avant de s’exaspérer devant la cohue ambiante. Les nouvelles directives de la Chambellan n’étaient pas tombées dans l’oreille d’un sourd ! Toute la tour était en ébullition. Chacun et chacune se hâtaient de rangé et nettoyé le plus proprement possible, tout en esquivant leurs camarades, eux-aussi entraînaient dans le bal effréné. C’est sans retenue que la jeune Pages afficha un visage cassé à l’idée de ranger de bon matin, elle qui dix minutes plus tôt, se pensé encore la première levée !

« J’hallucine… »

Enfin… égale à elle-même elle ne prit que quelques secondes pour s’interroger sur ses prochaines directives et filet en direction des écuries. Au moins là-bas, elle saurait se trouvait une occupation utile, et agréable ! Puis c’était autre chose que trier dans bocaux où passé les plumes sur de vieilles armures et armes poussiéreuses…

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Adriane arriva quelques minutes plus tôt dans les écuries. Là, d’un pas discret mais pas furtif, elle fonça vers le font de la salle et sauta au dessus d’un box, avant de prendre à pleine poigne, sa monture de les bras.

« How, Rodd, mon chérie d’amour, tu sais que tu ma terriblement manquer toi ?! »

Oui. Notre jeune femme était complètement « gaga » de son étalon et ne s’en caché pas. Puis il fallait dire, c’était aussi le seul homme qui était resté prêt d’elle aussi longtemps… Où peut-être qu’il n’avait pas réellement le choix ? Quoi qu’il en fût, le jeune femme finit rapidement de saluer sa monture et se mit au travail. Saisissant un balai entreposé non-loin, elle entreprit de nettoyer de font en comble les box. Coups de balai après coups de balai elle vacilla de droite à gauche de la salle, investie comme pouvait l’être quelqu’un qui apprécié son travail.

Enfin, une heure passée, elle finit par prendre une pause. Elle était exténuée d’avoir courue partout. Il fallait dire aussi : L’ordre disposé d’un assez grand nombre de montures, alors autant dire que la jeune femme n’avait pas chaumé. Mais bon, c’était un travail agréable. Puis si elle ne le faisait pas, eux ne le pourraient pas. C’est alors qu’elle s’avança et se posa contre un mur, à l’avant du bastion. Là elle se reposa quelques minutes, la tête dans les nuages.

« …membres de votre ordre sont déjà au courant de cette histoire, notamment la connétable de Nor Laedro, mesdemoiselles Hamar, Aseneca, Pansepignon et quelques autres. »

La jeune femme, interpellait, se redressa.

« Hum ? »

Adriane, alors intriguée comme pu l’être une jeune fillette de cinq ans, s’approcha de la provenance de ses paroles. C’est seulement à hauteur des portes du bastion, qu’elle aperçue monsieur l’adjoint Rainer en compagnie d’un homme, sensiblement étranger aux rangs, entrain de discuter. Sans vouloir s’imposée, elle attendit quelques instants en retrait, l’oreille tendue.

« Quand a mes intentions, je souhaite comme je vous l’ai dit, rejoindre vos rangs. J'ai choisis de vivre pour poursuivre la lutte. »

Levant un sourcil au ciel, la jeune Page s’intrigua d’une réponse aussi inattendue. Mais c’est une certaine nostalgie qui l’éprit rapidement. Elle se revoyait là, il y a quelques mois, en compagnie du même adjoint, demandant audience pour un postulat. C’était étrange… Puis il lui vint une idée ! Pourquoi ne pas accueillir cette personne ? Certes oui, elle n’était que Page ! Mais que cela tienne, elle était, elle aussi, passait par là et c’est facilement qu’elle saurait retracer la démarche choisis précédemment. Vendu ! Adriane s’avança alors calmement en direction de l’adjoint Rainer, faisant en sorte de toujours faire face à ce nouveau venu.

« Mes respects monsieur Rainer ! J’ai l’espoir de ne pas vous dérangez ? » Et dans la même lancer, Adriane s’avança toujours plus vers l’autre homme. Au premier regard, l’homme semblait chevronné. Il était donc de mise d’être accueillant et respectueux. Être trop familier avec cet homme, et surtout dans cette situation, ne saurait que lui porté préjudice et jeter la disgrâce sur son nouveau chez-elle ! Adriane tendit alors la main vers l’homme, sensiblement plutôt âgé et lui offrit l’un de ses plus beaux sourires.

« Monsieur, soyez le bienvenue. Puis-je vous être d’une quelconque aide ? »
« Certains la voient comme une arme, d’autres comme un droit, où encore comme une entité à part entière. Mais pour ma part, je considère la lumière comme une fleure… Présentes toutes autour de nous, elles nous ravissent de leurs beautés, …et puis chacun sait qu’elle se doit d’être offerte, car elle fait le plus beau des présents ! » - Adriane A.
Avatar de l’utilisateur
Adriane Ashville
 
Messages: 38
Inscription: Mer 05 Mar, 2014 4:11 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Merrlyn de Hurlevent » Ven 05 Sep, 2014 8:12 pm

Derrière l’adjoint Rainer, alors que Merrlyn finissait de s’expliquer avec ce dernier, il vit une jeune femme s’approcher, finissant par les rejoindre. Souriante, elle demanda :

« Monsieur, soyez le bienvenue. Puis-je vous être d’une quelconque aide ? »
« Bonjour mademoiselle » dit Merrlyn tout en rattachant sa plaque d’identification à son cou et rangeant ses papiers dans sa robe.

Merrlyn ne reconnaissant pas la jeune femme, se présenta avant de poursuivre

« Je suis Merrlyn de Hurlevent. Je souhaite passer un entretien pour rejoindre les rangs de l’Ost pourpre. » dit-il toujours aussi sérieux que lorsqu’il parlait à l’adjoint.

Merrlyn se dit que c'était expéditif, mais il n'était pas connu pour tergiverser.
"Apprends tout ce qui est nécessaire afin que ta vie soit plus heureuse, mais ne néglige pas la santé de ton corps. Pour cela, essaie de trouver le juste milieu. Le juste milieu est à entendre comme ce qui ne te cause pas de douleur."
- Pythagore.
Avatar de l’utilisateur
Merrlyn de Hurlevent
Chevalier
 
Messages: 478
Inscription: Jeu 04 Sep, 2014 7:36 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Adriane Ashville » Sam 06 Sep, 2014 2:22 pm

Adriane marqua une légère pause. La main tendu en avant elle avait était refroidis instantanément par la franchise d’désarmante de son interlocuteur. Quelque part cela était peut-être normal ? Sans doute était-ce l’effet « Adjoint Rainer » qui rendait ainsi. L’homme était connu et respecté par sa prestance mais aussi pour la rigueur en tout temps, alors il était limite normal d’être tendu lorsqu’ont le rencontre pour la première fois. Puis la jeune femme s’était introduite dans la discutions sans y avoir était invitée ! Cependant, il en fallait bien plus pour décourager la jeune femme qui rétorqua de plus belle.

« Ho ? C’est une très bonne nouvelle alors. Il est toujours agréable de voir de nouvelle têtes se présenté à nous ! »

Prennent un instant pour jauger l’homme du regard, la jeune Page lui sourit de nouveau. Elle ne lui en voulait pas pour son ton plutôt directe, et sans était même, légèrement amusée. Au moins, l’homme savait se faire comprendre et semblait savoir ce qu’il voulait. La question maintenant, était de savoir si oui où non, Adriane aller déranger un officier pour cela où non. Elle se tourna alors vers monsieur l’adjoint Rainer.

« Avec votre approbation monsieur Rainer, je vais dés à présent prendre cet homme avec moi et m’occuper de son cas. J’aurais peine à vous dérangez plus longtemps. Passez une agréable journée. »

La jeune femme salua alors respectueusement l’adjoint et invita l’homme à la suivre, d’un signe de mains clair et distinct. De toutes manières le temps laissé présager à une journée ensoleillée, donc ils ne devaient surtout pas resté là ! L’adjoint Rainer aurait sans nul doutes, beaucoup de travail avec les vas-et-viens et le soleil commencer vraiment à se faire sentir ! Elle se mit alors à avancer au cotés de l’homme. Arrivé à quelques pas de la porte elle fit vol-face et déshabilla l’étranger rapidement, du regard.

« Par contre, pardonnez mon manque de politesse mais, comprenez. Nous allons entrer à l’intérieur du bastion, donc je vais devoir vous confisqué vos armes le temps de votre séjour ici. Mesure de sécurité… En avez-vous sur vous ? »

Chose faite, ils se remirent en marche et entrèrent dans la salle principale, au rez-de-chaussée. Là était installé comme toujours, de grandes tables aux maies exquis et abondants. Adriane fit donc face à l’homme et recula d’un pas, avant de montré un banc où s’installé. Pour le moment, elle devait mieux connaitre l’homme, et pour cette raison, l’interroger était de mise ! Puis elle n’osée même pas imaginée ce qu’il adviendrait d’elle si elle venait à dérangé la connétable où son chambellan pour un vagabond. Brrrr…. !

« Je vous en prie installé vous et mettez vous à l’aise. Souhaitez-vous boire quelque chose avant que nous commencions ? »
« Certains la voient comme une arme, d’autres comme un droit, où encore comme une entité à part entière. Mais pour ma part, je considère la lumière comme une fleure… Présentes toutes autour de nous, elles nous ravissent de leurs beautés, …et puis chacun sait qu’elle se doit d’être offerte, car elle fait le plus beau des présents ! » - Adriane A.
Avatar de l’utilisateur
Adriane Ashville
 
Messages: 38
Inscription: Mer 05 Mar, 2014 4:11 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Merrlyn de Hurlevent » Sam 06 Sep, 2014 2:47 pm

Merrlyn revivait dans sa tête, depuis qu'il s'était mit en route pour la garnison, son enrôlement dans l'armée de Hurlevent. N'ayant pas souvenir que l'on puisse être un temps soit peu agréable pendant ce type de démarche, il ne lui était pas venu a l'esprit que l'on pouvait se montrer agréable, et donc n'avait pas remarqué la main tendue; le mage ayant déjà fait un arrêt sur le sourire chaleureux d'Adriane. Il ne remarqua la dite main qu'au moment où elle se baissa, regrettant de ne pas avoir répondu au salut de la page. De sa gêne cependant, rien ne transparut.

« Ho ? C’est une très bonne nouvelle alors. Il est toujours agréable de voir de nouvelle têtes se présenté à nous ! »
« Avec votre approbation monsieur Rainer, je vais dés à présent prendre cet homme avec moi et m’occuper de son cas. J’aurais peine à vous dérangez plus longtemps. Passez une agréable journée. »

Merrlyn emboita le pas d'Adriane lorsqu'elle l'eut invité à la suivre. Ce faisant, il détacha la sangle qui tenait son bâton accroché dans son dos, et sortit une dague de sa robe, remettant les deux armes à Adriane lorsqu'elle lui en fit la demande.

« Je vous en prie installé vous et mettez vous à l’aise. Souhaitez-vous boire quelque chose avant que nous commencions ? »

Arrivé dans la salle principale, il s'assit à l'endroit qui lui fut indiqué.

« Non, merci bien mademoiselle … ? »

Sa phrase se termina par un son étrange, indiquant que Merrlyn aurait bien dit un nom pour la clore, mais que ce fut une chose relativement ardue considérant qu’il ignorait l’identité de son interlocuteur.
"Apprends tout ce qui est nécessaire afin que ta vie soit plus heureuse, mais ne néglige pas la santé de ton corps. Pour cela, essaie de trouver le juste milieu. Le juste milieu est à entendre comme ce qui ne te cause pas de douleur."
- Pythagore.
Avatar de l’utilisateur
Merrlyn de Hurlevent
Chevalier
 
Messages: 478
Inscription: Jeu 04 Sep, 2014 7:36 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Adriane Ashville » Sam 06 Sep, 2014 4:29 pm

Le regard braqué sur l’homme, Adriane commencé peux-à-peux à réfléchir sur les intentions de l’homme. Celui-ci semblait être un mage en herbe mais tout au moins, un érudit remarqué. Son âges avancé et sa posture laissé présagé la jeune femme, que ce n’était pas un effronté en quête de richesse, où un porteur de livre en soif de reconnaissance. Non, pas exactement oui… mais bien vite la Page se retourna et s’avança vers le buffet, ou elle saisie deux tasses ainsi que la théière. Le tout posé sur un plateau en bois, elle s’en retourna vers la table…

« Non, merci bien mademoiselle … ? »

La réaction de l’homme embarrassa légèrement la jeune femme qui, lorsqu’elle eût finit de déposé le contenue de ses bras sur la table, s’empressa de rectifié.

« Ashville, Adriane Ashville. »

Comme c’était étrange ? Quelques minutes plutôt, elle était encore entrain de s’activée au travail, et maintenant, elle se voyait tenir un brin de commodités avec un postulant à la garde. Quelque part c’était agréablement surprenant. Elle qui pensait au départ ne connaitre que le port du fer, et les bivouacs en terre hostiles ! Non, au contraire, elle c’était trouvé une nouvelle motivation, un nouveau but qui la poussé à se lever et à ce coucher quand ont lui en donné l’ordre. C’est alors, posé confortablement sur le banc, face à l’homme, qu’Adriane reprit délicatement.

« Si vous avez des questions, je vous en prie. Autrement commençons ? »

La jeune femme, toujours souriante, prit une légère respiration et attendit quelques instants que l’endroit ce fit plus calme. D’un geste plein de dextérité, elle fit avancer un plat sur lequel était déposé quelques succulent maies et commença son interrogatoire.

« Bien, comme vous vous l’imaginez, je vais devoir vous interroger. Vos réponses seront ainsi dire importantes, car elles seront retranscrites et transmises à un de nos officiers qui, lui-même veillera à transmettre votre dossier à notre Connétable où son Chambellan. Je vous demanderais donc franchise et précision. »

Attendant une hypothétique réponse de la part de son interlocuteur, elle reprit de plus belle.

« Bien. Déjà parlez-moi un peu de vous. Je ne connais pour le moment que votre nom. Mais qui se cache derrière ce Merrlyn de Hurlevent et quel est son passé jusqu’ici ? Bien sur je ne vous demande pas un curriculum vitae complet, mais juste l’essentiel, je vous prie. »

C’est alors qu’Adriane saisi la tasse précédemment remplit et la porta a ses lévres, alors toute ouïe à son interlocuteur. Ses réponses allez être importantes et il était de son devoir de ne pas en perdre une miette.
« Certains la voient comme une arme, d’autres comme un droit, où encore comme une entité à part entière. Mais pour ma part, je considère la lumière comme une fleure… Présentes toutes autour de nous, elles nous ravissent de leurs beautés, …et puis chacun sait qu’elle se doit d’être offerte, car elle fait le plus beau des présents ! » - Adriane A.
Avatar de l’utilisateur
Adriane Ashville
 
Messages: 38
Inscription: Mer 05 Mar, 2014 4:11 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Merrlyn de Hurlevent » Sam 06 Sep, 2014 5:00 pm

Lorsque Merrlyn répondit à la question, il vit qu'elle avait déjà un plateau dans les mains, chose qui ne manqua pas de l'amuser légèrement. Merrlyn en voyant les deux tasses sur le plateau poursuivit :

"Merci bien, mademoiselle Ashville."

Puis Adriane ayant prit place sur le banc, elle reprit :

« Si vous avez des questions, je vous en prie. Autrement commençons ? »

Merrlyn hocha la tête en signe d'approbation. Adriane approcha un plat sur lequel se trouvaient des mets, qui avaient l'air très bon pour sûr, mais Merrlyn ne mélangeant jamais plaisir et affaires avait décidé de ne pas y toucher. Cela étant, il remercia Adriane d'un sourire.

« Bien, comme vous vous l’imaginez, je vais devoir vous interroger. Vos réponses seront ainsi dire importantes, car elles seront retranscrites et transmises à un de nos officiers qui, lui-même veillera à transmettre votre dossier à notre Connétable où son Chambellan. Je vous demanderais donc franchise et précision. »

Le mage n'était pas du tout surpris, ce n'était peut être pas l'armée de Hurlevent, mais il semblait parfaitement logique que certaines procédures s'y déroulent de manière analogue.

"Fort bien"
« Bien. Déjà parlez-moi un peu de vous. Je ne connais pour le moment que votre nom. Mais qui se cache derrière ce Merrlyn de Hurlevent et quel est son passé jusqu’ici ? Bien sur je ne vous demande pas un curriculum vitae complet, mais juste l’essentiel, je vous prie. »

Merrlyn prit un petit instant pour réfléchir avant de répondre à la demande, se remémorant son passé, tout en l'évoquant.

"J'ai rejoins l'armée de Hurlevent dès que j'ai été en âge de combattre, en tant que mage spécialisé dans la magie du feu. C'était quelques années avant le début de la première guerre. Ma vie a été ensuite jalonnée par les trois guerres qui ont ravagé le continent. J'ai été fait chevalier, puis j'ai continué a servir et a monter en grade jusqu'a la conclusion du siège d'Orgrimmar, il y a de cela quelques mois."

Merrlyn marqua une pause, puis poursuivit :

"J'ai ensuite été victime d'un criminel qui a tenté de m'éliminer, car j'avais refusé de falsifier des papiers officiels de l'armée. J'ai été déclaré mort lorsque l'on retrouva un cadavre qui fut identifié comme étant le mien, ainsi que celui de l'un de mes meilleurs amis; alors que je tentais d'informer les autorités de la situation."

"Par la suite, j'ai vécu les mois qui suivirent sous l'identité d'Anduin Blanchebarbe, et durant cette période j'ai été mage itinérant, venant en aide de ceux qui en avaient besoin dont j'ai croisé la route."

"Il y a quelques jours, j'ai repris ma véritable identité, après avoir mit fin à la menace qui pesait sur moi."

Le mage était amusé intérieurement, il n'aurait pas pensé pouvoir résumer sa vie aussi rapidement.
"Apprends tout ce qui est nécessaire afin que ta vie soit plus heureuse, mais ne néglige pas la santé de ton corps. Pour cela, essaie de trouver le juste milieu. Le juste milieu est à entendre comme ce qui ne te cause pas de douleur."
- Pythagore.
Avatar de l’utilisateur
Merrlyn de Hurlevent
Chevalier
 
Messages: 478
Inscription: Jeu 04 Sep, 2014 7:36 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Adriane Ashville » Sam 06 Sep, 2014 7:41 pm

Adriane restait silencieuse en face de son interlocuteur, attentive au moindre mot prononcé, à la moindre mimique esquissée, à la moindre respiration se faisant plus longue. Après avoir saisi sa tasse et l'avoir portée à ses lèvres une énième fois, elle attendit qu'il eut fini sa phrase pour l'interroger de nouveau.

"Vous dites avoir été victime d'un complot pour une falsification de papier ... Puis vous m'informez que ceci est bel et bien terminé. Permettez-moi cependant d'insister légèrement et de vous demander comment il vous est possible d'attester que tout est bien réglé ? Comprenez que ce n'est pas contre vous mais j'ai le devoir de m'assurer que votre passé ne portera pas préjudice à notre Ordre."

Puis Adriane se redressa. Bras croisés, tasse toujours en main, elle fit quelques pas dans la salle en direction des armes entreposées contre le mur. Le regard fixe, elle prit une grande respiration, toujours attentive à la moindre réaction du mage. Plus les minutes avançaient et plus la situation devenait compliquée. L'homme qui semblait tout à fait aimable et accueillant paraissait cacher un lourd passé. Cependant, insister pourrait se révéler déplacé et il n'était pas dans son intérêt d'offusquer son interlocuteur. Enfin, elle fit volte-face et revint doucement jusqu'à la table, s'installant confortablement, une jambe par dessus l'autre. Elle décida alors de reprendre l'interrogatoire.

"Je comprends mieux. A présent vous devez vous y attendre, je vais devoir vous poser la question fatidique : quelle est votre véritable motivation pour nous ? J'ai rarement vu d'hommes combattre pour une bannière sans y trouver bon compte. Donc la question que je me pose là tout de suite c'est quelle est la vôtre ? Vous semblez être quelqu'un de posé alors je peux omettre l'éventualité que vous recherchez la gloire. De même que si vos histoires passées sont aujourd'hui finies, la vengeance ne doit pas être votre motivation, je me trompe ? Comprenez monsieur qu'ici chacun a ses objectifs et que je ne serais donc pas trop intrusive, mais une nouvelle fois je veux m'assurer que celles-ci ne vont pas l'encontre de notre très chère connétable, ou des intérêts propres à notre Ordre."

Adriane était curieuse de connaître sa motivation, avec le temps et l'expérience, elle avait appris que celle-ci n'était jamais anodine. Une raison assez profonde pour pousser un homme à s'engager dans une armée telle que l'Ordre reflétait toujours un pan de sa personnalité, qu'il le souhaite ou non. Que cette raison soit évidente ou non, elle pouvait être guider par de multiples choses et Adriane en était la première avertie : que ce soit la mort d'un proche, l'assassinat d'un autre, un manquement au respect individuel ou commun … Tout cela pouvait vous façonner un être.

"D'ailleurs connaissez vous notre objectif et nos motivations monsieur Merrlyn de Hurlevent ?"
« Certains la voient comme une arme, d’autres comme un droit, où encore comme une entité à part entière. Mais pour ma part, je considère la lumière comme une fleure… Présentes toutes autour de nous, elles nous ravissent de leurs beautés, …et puis chacun sait qu’elle se doit d’être offerte, car elle fait le plus beau des présents ! » - Adriane A.
Avatar de l’utilisateur
Adriane Ashville
 
Messages: 38
Inscription: Mer 05 Mar, 2014 4:11 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Merrlyn de Hurlevent » Sam 06 Sep, 2014 8:27 pm

Au moment où Adrianne s'était levé, Merrlyn étant passablement gêné de devoir reparler de cette histoire qui avait coûté la vie à un ami de très longue date, entreprit de s'expliquer d'un ton sérieux, mais posé.

"Mon passé ne causera de préjudice à personne, du moins en ce qui concerne ma carrière militaire. En ce qui concerne cette affaire, un individu m'avait demandé de trafiquer des papiers officiels. Mon refus a entraîné la mort d'un très bon ami, et m'a forcé à me faire passer pour mort. J'avais le devoir envers mon ami de retrouver le responsable, et de mettre fin à la menace qu'il représentait." dit Merrlyn d'un ton où aucun sentiment ne passe.

En effet, il n'aimait pas que sa voix trahisse quelconque émotion, si c'eut-été le cas ici, sa voix aurait trahi du ressentiment, et une haine très personnelle vis à vis de ce criminel.

"L'affaire est close sans quoi je n'aurais repris mon vrai nom, car le responsable est désormais six pieds sous terre. Il y a quelques temps, ma quête d'informations a fini par porter ses fruits, et j'ai pu le trouver en Gilnéas. La veille de mon départ, j'avais expliqué la situation à quelques membres de l'Ost pourpre à la suite d'une pièce de théâtre. Mon objectif était de le faire juger pour ses crimes, mais je n'ai malheureusement pas eu le choix. D'autre part, je dois reconnaître que je ne m'en sens que plus aise, pas seulement car j'ai eu ma vengeance, mais car les tribunaux de nos jours ne sont pas aussi sécurisant que l'on pourrait le croire ... " poursuit-il en pensant au désastreux procès de Garrosh Hurlenfer.

Une fois Adriane rassise, il considéra boire une gorgée de thé, parler lui ayant passablement asséché la gorge, avant de reprendre son explication, tel le soldat faisant un rapport à son officier supérieur.

"Pour ce qui est de ma motivation à vous rejoindre ... il y en a plusieurs"
"Premièrement, comme je l'ai dis plus tôt, j'ai combattu au cours de la première guerre. Ma nation, le royaume de Hurlevent, a été vaincu. Quand j'ai pris la mer avec les survivants sous la bannière du regretté Sir Anduin Lothar, j'ai cru ne plus jamais revoir ma terre natale. Nous avons été accueilli dans le Nord. Nous avons subsisté grâce au Nord. Une alliance a été formée. Une seconde guerre à eu lieu. Et grâce a cette alliance, j'ai pu retrouver ma patrie. Rien que pour cela, je considère avoir une dette éternelle envers les royaumes du Nord, et le devoir sacré de m'en acquitter."

Au final, dans cette dernière phrase, Merrlyn avait laissé passer des sentiment contre son gré. On sentait la vérité, la reconnaissance, l'émotion. Puis il poursuivit comme si de rien était, reprenant son ton de narrateur neutre.

"Cette dette a elle seule est amplement suffisante. Mais ce n'est pas tout. J'ai une autre dette a payer dans le Nord." dit-il en prenant une petite inspiration
"Quand l'affaire du grain contaminé en Lordaeron a commencé a prendre de l'ampleur, il est désormais bien connu que le prince Arthas Menethil a été envoyé à Stratholme pour protéger la ville de la contamination. Je faisais partie des hommes présent, et j'ai choisis de suivre le prince dans Stratholme pour "purifier" la ville. Cet événement a marqué la destruction de la ville, et le déclin de Lordaeron. Pour les victimes de Stratholme, c'est mon devoir de participer à sa reconquête, comme à la reconquête des royaumes du Nord. Pour que le sacrifice de Stratholme n'ait pas été vain."

Le mot "purifier" avait été dit avec une pointe de dégoût non dissimulé, il est manifeste que Merrlyn porte toujours le poids de cette décision. Puis il poursuivit :

"D'autre part, ces territoires sont actuellement occupés en large majorité par les Réprouvés. Je dois reconnaître, je n'ai pas de haine à proprement parler à l'égard des réprouvés, si ce n'est le ressentiment que j'ai à l'égard des actions de dame sylvanas. Mais nos peuples ne peuvent pas co-exister. Ce conflit se terminera par l'annihilation totale de l'un des deux camps. Je choisis de défendre le camp des vivants, et de combattre pour que ces terres retrouvent leur gloire d'antan."

Le mage marque une pause, laissant un temps pour qu'Adriane puisse digérer les informations, puis reprit:

"Pour finir, j'ai également eu l'honneur de participer à des initiatives de l'ost pourpre par le passé, et j'ai beaucoup de respect pour ceux que j'y ai rencontré. Je suppose que l'on peut dire que je suis admiratif devant cette combativité."

Il n'était pas dans les habitudes de Merrlyn de faire des compliments, aussi sourit il en disant ces mots, se rendant compte à quel point ce qu'il disait était vrai. Il aurait pût donner plusieurs superlatifs qui correspondaient a sa pensée, mais bon, un seul compliment tenait déjà de l'exceptionnel venant de sa part : peu avaient su trouver grâce à ses yeux.
Après avoir autant parlé, il reprit un peu de thé, sa bouche s'asséchait décidément très vite ...

"Mes motivations sont probablement différentes de celle de l'Ordre en général, certains ayant été exilé de leur patrie, et combattant à juste titre pour la reconquérir. Mais nos objectifs sont les mêmes : protéger les peuples d'Azeroth de la menace posée par une Sylvanas expansionniste et ses réprouvés, ainsi que préserver la civilisation nordique en reconquérant les royaumes du Nord, au nom du sang de Thoradin, ainsi qu'au nom de l'empire."

"Pour l'Alliance." conclut-il non seulement par habitude, mais par conviction.
"Apprends tout ce qui est nécessaire afin que ta vie soit plus heureuse, mais ne néglige pas la santé de ton corps. Pour cela, essaie de trouver le juste milieu. Le juste milieu est à entendre comme ce qui ne te cause pas de douleur."
- Pythagore.
Avatar de l’utilisateur
Merrlyn de Hurlevent
Chevalier
 
Messages: 478
Inscription: Jeu 04 Sep, 2014 7:36 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Adriane Ashville » Lun 08 Sep, 2014 12:42 pm

Adriane avait écouté tout le récit de son interlocuteur avec un soin tout particulier. Avant de parler de lui à ses supérieurs, elle était obligée de vérifier que cette histoire appartenait désormais au passé. Et c'était ce qu'il en ressortait. Cependant, si Merrlyn avait adopté un ton neutre, Adriane n'était pas dupe. Elle avait parfaitement compris que cela avait coûté la vie à son ami et elle le déplorait sincèrement. Perdre un être cher n'était jamais une chose aisée, pas plus que le travail de deuil qui venait ensuite. C'est donc pleine de compassion qu'elle hocha la tête

"Je suis heureuse que le responsable ne soit plus de ce monde"

Vinrent ensuite ses motivations. Là encore, Adriane se sentit proche du mage en l'écoutant. le devoir était une chose qui lui parlait. Après tout, quand on vouait comme elle sa vie à soigner, la concupiscence ou la vengeance n'étaient pas des plausibles. Seul restait alors le devoir, la sensation que c'était quelque chose que l'on devait faire par dessus tout. Oui, définitivement, le devoir était une chose qui lui parlait, qui la touchait même. Et puis, à ses yeux, le mage en devenait un homme de valeur. Les hommes qui se battaient par devoir étaient loyaux et courageux. Ils n'abandonnaient jamais le champ de bataille contrairement à ceux qui couraient après la gloire au point d'en devenir corruptibles ou encore ceux qui guidés par la vengeance disparaissent une fois cette dernière accomplie. Adriane secoua légèrement la tête, comme pour s'empêcher de penser. Les ordres étaient clairs et au fond son opinion comptait peu. Quelle importance que le discours de Merrlyn lui parle ? Il n'était pas en son pouvoir de trancher. Elle devait uniquement l'accueillir et transmettre son dossier à un supérieur. Elle lui adressa un léger sourire avant de lui expliquer

"Je ne peux me prononcer quant à votre acceptation dans l'Ordre, ce n'est pas dans mon pouvoir. Mon rôle était de voir si votre candidature me semblait sérieuse et digne d'être transmise à un officier, ce qui est le cas. Je m'en vais donc de ce pas le chercher et ce sera à lui de prendre la décisions finale"

Elle était sincèrement désolée de ne pas être en mesure d'abréger l'attente de Merrlyn, elle savait pour l'avoir vécu que le laps de temps où on attendait la réponse fatidique semblait interminable mais elle ne pouvait pas se permettre des initiatives malheureuses. Elle le salua donc d'un signe de tête avant de se lever chercher un supérieur qui pourrait enfin trancher. 
« Certains la voient comme une arme, d’autres comme un droit, où encore comme une entité à part entière. Mais pour ma part, je considère la lumière comme une fleure… Présentes toutes autour de nous, elles nous ravissent de leurs beautés, …et puis chacun sait qu’elle se doit d’être offerte, car elle fait le plus beau des présents ! » - Adriane A.
Avatar de l’utilisateur
Adriane Ashville
 
Messages: 38
Inscription: Mer 05 Mar, 2014 4:11 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Merrlyn de Hurlevent » Lun 08 Sep, 2014 1:25 pm

Merrlyn joignit ses mains, regardant Adriane avec sérieux.

"Très bien, mademoiselle Ashville." dit-il lentement, comme perdu dans ses souvenirs.

La page le salua d'un signe de tête avant de prendre congé.

Attendant ledit officier, Merrlyn n'était pas impatient. L'avantage de ce genre de procédures pensait-il, étaient qu'elles n'étaient pas des plus rapides, laissant au postulant le temps de faire une introspection.
Merrlyn était amusé de voir à quel point cette procédure lui rappelait sa propre entrée dans l'armée régulière; c'était des personnes différentes, et pourtant il vivait le même moment intense de réflexion.
Le vétéran ne doutait pas de son choix, il avait une dette à payer, un devoir a accomplir, ainsi qu'une cause en laquelle il croyait fermement; ce choix avait eu le temps de mûrir dans son esprit pendant son temps en tant qu'Anduin Blanchebarbe.

Aussi usa t'il de ce temps t'attente pour réfléchir à son nouveau départ. Il n'avait plus vingt ans, c'était un fait; il avait déjà l'expérience du combat et du commandement. Contrairement à l'époque où il débutait, c'était de quelqu'un de beaucoup plus posé et ouvert d'esprit, qui ne se laissait plus guider par une haine aveugle. Il était bien loin le temps, où il prenait un plaisir qu'il juge aujourd'hui malsain, a voir des orcs bruler sur place alors qu'il venait de les transformer en torche vivante. Ce n'était plus le même homme. Depuis ce temps là, il avait connu l'exaltation de la victoire, le goût de cendres de la défaite, et il avait découvert le véritable sens du devoir et du sacrifice, parmi d'autres valeur qui en font ce qu'il est aujourd'hui.

Toute expérience contribuait a forger un homme, pensait-il; tout homme, aussi expérimenté soit-il, n'était qu'un éternel apprenti. Aussi laissa-t-il ses pensées vagabonder quand à ce qu'il pourrait apprendre aux côtés de ces personnes qui formaient l'ost pourpre dans le cas de son acceptation.
"Apprends tout ce qui est nécessaire afin que ta vie soit plus heureuse, mais ne néglige pas la santé de ton corps. Pour cela, essaie de trouver le juste milieu. Le juste milieu est à entendre comme ce qui ne te cause pas de douleur."
- Pythagore.
Avatar de l’utilisateur
Merrlyn de Hurlevent
Chevalier
 
Messages: 478
Inscription: Jeu 04 Sep, 2014 7:36 pm

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Aseneca » Mar 09 Sep, 2014 12:06 pm

Pendant ce temps dans la forêt d'Elwynn Aseneca travaillait sur un engin des plus étrange.

"Bon cette fois ça va marcher."

Elle appuya sur une télécommande, la machine démarrait correctement avant de mettre un voyant dans le rouge et de mettre le message d'erreur suivant :"Fatal mecha error 63"
Aseneca regarda la machine surcharger avant d'exploser. La gnome eu le temps de courir une petite distance avant d'être soufflée pas l'explosion, elle fut projetée dans les airs avant de traverser une vitre et de tomber dans le bastion sur le dos. Elle toussa suite à la poussière et prit une petite machine avant de parler.

"Note n°89 sur la machine Z-69, mettre moins d'explosif."

Elle se remit sur ses pieds avant de voir qu'elle était tombée dans la salle commune.

"Hey, salut la populace, ça boum ?!"

Les gardes étaient sans voix après la scène qu'ils avaient vu. Normal, une gnome volante, c'est rare ! C'est alors qu'Aseneca remarqua Merrlyn dans un coin qui lui aussi était sans voix. Elle courra pour le saluer.

"Hey Papy barbe blanche ça boum ? Alors tu es là pour la commande des canons à foudre ? J'ai presque terminé ! Ou alors tu es là pour voir la chef ?"
Avatar de l’utilisateur
Aseneca
Chevalier
 
Messages: 108
Inscription: Jeu 09 Aoû, 2012 11:19 am

Re: [Candidature] Merrlyn de Hurlevent

Messagepar Merrlyn de Hurlevent » Mar 09 Sep, 2014 1:18 pm

Une explosion retentit sortant Merrlyn de sa réflexion, et d'instinct il voulu s'armer; mouvement interrompu subitement lorsqu'il se souvint avoir confié ses armes à Adriane en entrant.
Un objet volant non identifié traversa une vitre, pour venir se poser avec une délicatesse évoquant l'Exodar, à l'intérieur de la garnison.
La chose se mit a tousser, et a parler, comme doué d'intelligence, et se leva de toute sa hauteur : il fallait en effet le mentionner, car ça ne faisait pas beaucoup.
Merrlyn plissa les yeux et reconnu que ce l'étrange projectile n'était autre qu'Aseneca.

Abasourdi, il vit la gnome se ruer vers lui comme si de rien était et commença la conversation. Il fronça les sourcils à la mention de "papy", ne tolérant aucunement les surnom ... m'enfin ... ça avait l'air affectueux se disait-il. Oui, certes ... mais non. Malgré sa désapprobation, il ne dit rien.

Merrlyn se recomposa et dit d'un ton tout ce qu'il y'a de plus normal pour lui :

"Je vais bien, miss Aseneca. Et vous ?" dit-il du ton le plus naturel qui soit.

Il n'était pas inquiet, si la gnome s'était relevé aussi vite et avait couru et parlé avec un tel entrain, c'est que ce n'était rien de grave.

"Non, je ne venais pas pour les canons à foudre. Je suis venu postuler pour rejoindre vos rangs. Je viens de m'entretenir avec mademoiselle Ashville, qui est parti chercher un officier." dit-il avec un léger sourire devant l'aplomb d'Aseneca.

"Autrement, rassurez moi, vous ne faites pas de recherche dans le domaine des armes de destruction massive hein ? Bombes de mana par exemple ?" dit-il un sourire aux lèvres, avec un ton qui ne laissait pas douter d'une moquerie sans méchanceté, qui pensait-il était sa petite vengeance pour le "papy".

"Non mais Papy, franchement ... Papy !" pensa-t-il.
"Apprends tout ce qui est nécessaire afin que ta vie soit plus heureuse, mais ne néglige pas la santé de ton corps. Pour cela, essaie de trouver le juste milieu. Le juste milieu est à entendre comme ce qui ne te cause pas de douleur."
- Pythagore.
Avatar de l’utilisateur
Merrlyn de Hurlevent
Chevalier
 
Messages: 478
Inscription: Jeu 04 Sep, 2014 7:36 pm

Suivante

Retourner vers Candidatures acceptées
Retourner vers Index du forum

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron