Retourner vers Candidatures acceptées

[Candidature acceptée] Nalwyn Brassemiel

[Candidature acceptée] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Nalwyn » Lun 11 Aoû, 2014 9:28 pm

Le jour n’était pas encore levé que les premiers chants d’oiseaux résonnèrent dans la forêt. Dans l’horizon lointain, le bleu encre de la nuit faisait doucement place à un rose pastel. C’était la même cérémonie depuis l’aube des temps. Renards et blaireaux s’en retournaient à leur tanière, hiboux et chouettes se posaient dans la couronne protectrice des arbres, à l’ombre du soleil, et la brume se levait dans la vallée. Il en avait toujours été ainsi.

Au cœur de la forêt d’Elwyn, la petite bourgade de Comté-de-l’or s’éveillait lentement mais surement d’une nuit des plus calmes. Bientôt, on entendrait résonner le marteau du forgeron, la meule du boulanger, et encore le coup de hache du bûcheron. Cependant, certains habitants d’Elwyn étaient plus matinaux que d’autre. Au Sud de la forêt, entre le village et le Bois de la pénombre, se trouvait une clairière parsemée de bruyères et de fougères sauvages. Au centre de celle-ci se trouvait une petite cabane en bois. Le toit était recouvert d’une mousse épaisse, et une cheminée laissait sortir une fumée dont l’odeur de bois de sapin brûlée montait vers le sommet des arbres.

D’un côté de la cabane était entreposée une grand pile de bûches, prête à l’emploie. De l’autre côté se trouvaient plusieurs fourrures de renards, ours, et autres créatures sur pattes. Soudain, la porte de la modeste habitation grinça et s’ouvrit pour laisser sortir une forme de petite taille. Petite, mais pas moins imposante. Recouvert d’une tenue de cuir sombre, la tête recouverte d’une fourrure d’ours et les mains protégées par une paire de gants en peau de lapin, le Nain s’étira et huma l’air pur de la forêt. Après un regard de gauche à droite de la clairière, le Nain sorti une pipe taillée en tête d’aigle et une bourse remplie de tabac de Strangleronce. Enfin, remplie était un grand mot. La bourse semblait presque vide, et plus une seule feuille de tabac dans la cabane.

« Fichtre » S’étonna le Nain. « Et c’village humain qu’est à plusieurs heures d’marche. »

Il contourna la cabane, et se planta devant un tas de branches vertes. Notre Nain s’y pencha et, tout en écartant les branches, en sortit un bras humain.

« Alors, où que t’es toi… ahhh. »

Le Nain laissa tomber le bras pour arracher au corps froid une nouvelle bourse de cuir. Celle-ci était terne et mal odorante, mais elle semblait plus lourde que la sienne. En y enfonçant sa main, il en sorti quelques feuilles de tabac de qualité médiocre. Ce n’était pas du tabac de grande qualité, mais c’était mieux que rien.

Après avoir allumé sa pipe, notre Nain s’assit sur une bûche de chêne devant sa cabane. Tout en fumant, son regard surpris un mouvement à travers les taillis.

« Mon brave Miel » pensa-t-il.

Son compagnon tout en fourrure avait bien joué son rôle de garde. Le Nain avait été réveillé en pleine nuit par les cris du bandit qui avait eu le malheur de s’approcher d’un peu trop prêt de son campement. Il n’avait pas pu le questionner, car son ami avait joué de ses griffes sur le pauvre homme. Au moins, se dit-il, il avait gagné une ration de tabac.

Un peu plus tard dans la matinée, le Nain remontait vers le Nord à travers un sentier qui serpentait à travers les arbres. Il avait tracé cet accès depuis plusieurs semaines, et il s’avait qu’il n’était pas le seul à l’utiliser. Néanmoins, il s’avait pertinemment que les Gnolls le craignaient. Ils n’oseraient pas croiser sa route, surtout pas alors que le soleil était maintenant haut dans le ciel. Son fusil à l’épaule et un sac de toile en bandoulière, notre Nain marcha un moment sous l’ombre des arbres. Il ne sorti à terrain découvert que pour tomber nez à nez avait une imposante place forte. Le bâtiment, aussi haut que le plus grand des sapins, semblait taillée directement dans la pierre, et un toit d’ardoises bleus brillait sous les rayons du soleil. Mais ce n’était pas l’architecture du bâtiment qui intéressa notre Nain, mais plutôt ses locataires.

En plissant les yeux, il distingua ce qu’il cherchait. Des silhouettes étaient postées devant le bâtiment. D’un pas assuré, il se dirigea vers la petite troupe. Plus il se rapprochait, plus il reconnaissait les armures des gardes en faction devant l’imposante entrée. Ce fut surtout la vue des tabards de couleur pourpre qui le réjoui. Il ne s’étant pas trompé en explorant la région. Notre Nain choisit un des hommes qui avait une bonne tête de meneur, comme il disait toujours, et s’approcha de lui. Les mains toujours dissimulées dans sa fourrure d’ours, il s’inclina profondément. Lorsque sa barbe eue touché le sol de terre battue, des mots sortir de sa barbe hirsute.

« Olaaa, compagnon » déclara-t-il « C’toi qui commande c’jeunots ? »

Il sorti enfin une main et la tendit au garde devant lui.

« Nalwyn, Nalwyn le Trappeur. A vot’service l’ami. C’bien ici qu’la bande le l’Ost Pourpre crèche ? »

Il senti directement l’expérience et le sens de la camaraderie se refléter sur le visage du garde. De plus, celui-ci portait une moustache. Le Nain trouvait que tout bon soldat devait, à défaut d’une barbe, porter la moustache.
Avatar de l’utilisateur
Nalwyn
 
Messages: 98
Inscription: Lun 11 Aoû, 2014 8:05 pm

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Adjoint Rainer » Mar 12 Aoû, 2014 11:25 pm

L'Adjoint Rainer observa le nain approcher avec bienveillance. Il aimait bien les nains. Déjà, contrairement aux draeneïs, ils n'avait pas la mauvaise idée de venir d'un autre monde. Et puis les nains étaient des gens avec les pieds sur terre, correspondant assez bien avec les propres valeurs du vétéran.

C'est ainsi que, lorsque l'inconnu approcha, Rainer s'épargna le visage austère qu'il offrait généralement aux étrangers. Mais il ne sourit pas pour autant. Il ne fallait pas exagérer.

Vous êtes bien à la Garnison du Ruisseau de l'Ouest, siège de l'Ost Pourpre. Que souhaitez-vous y trouver, Nalwyn le Trappeur ?
Avatar de l’utilisateur
Adjoint Rainer
 
Messages: 499
Inscription: Sam 17 Nov, 2007 6:59 pm

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Nalwyn » Ven 15 Aoû, 2014 5:37 pm

Debout devant l’imposante garnison, le Nain observa longuement le soldat de haut en bas. Outre son armure d’Hurlevent et sa carrure de fantassin, Nalwyn reconnu en lui un homme ayant connu de longues, très longues années de service dans l’armée. Il jeta également un regard aux hommes qui les entouraient. Ils avaient tous un visage juvénile, et le regard encore pétillant par l’insouciance de la jeunesse. Malgré cela, notre Nain ne douta pas un seul instant du courage et de la loyauté de ces braves gens pour leur commandant. Son regard vint se reposer sur le soldat à moustache.


« Heureux d’voir pu vous trouver. C’tai pas trop difficile. Tout l’monde vous connait dans l’région. »

Notre Nain rajusta son fusil. Tout en croisant le regard du soldat posté devant lui, il peigna sa barbe d’une main.

« C’que j’cherche ici, mon brave ? » Il y eu un raclement de gorge venant du fin fond de la bouche du Nain. « Y parait qu’vous combattez dans l’Nord. C’fait longtemps qu’on a ‘tendu parler d’vous, dans les montagnes d’Nains. »

Devant le regard interrogateur du soldat, Nalwyn ressorti sa pipe en forme de griffon. Par chance, il lui restai un fond de tabac. Il s’empressa de le rallumer, et tout en tirant de longues bouffées, il poursuiva.

« J’longuement voyagé comme montagnard dans l’Nord, d’Lordaeron au sud du Loch Modan. » Notre Nain fit une courte pause, et lança un rond de fumée au-dessus de la tête de son interlocuteur. « J’tai aussi fusilier dans l’rang de l’Alliance, quand la Horde est v’nue du sud et à envahie l’patries des Nains et des Humains. J’crois j’pourrai vous êtes utile. Puis, j’fais une promesse à un camarade mort au combat. Savez c’que c’est, entre compagnon d’arme. »

Le fond de tabac se consuma trop rapidement au goût du Nain. Après avoir vidé la cendre sur la terre battue, il la fourra dans sa botte.

« Bon, c’qui qui commande chez vous, m’brave ami. Vous d’vez avoir un commandant, où un capitaine, non ? »
Avatar de l’utilisateur
Nalwyn
 
Messages: 98
Inscription: Lun 11 Aoû, 2014 8:05 pm

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Adelheidy Hamar » Dim 24 Aoû, 2014 12:35 pm

Quelqu'un arrivait depuis le côté du bastion. Une jeune femme vêtue d'un gilet et d'un pantalon pratiques en tissu résistant apparut aux yeux du nain. Elle avait les sourcils froncés et massait une longue strie rouge sur son avant-bras droit. Ce n'est qu'à quelques mètres du duo quelle releva la tête, et vit le nain, en compagnie de Rainer.
Son expression devint alors aimable mais ferme, et, elle lança un regard à Rainer pour jauger dans quelles dispositions l'avait mis le visiteur. L'adjoint lui donna alors le nom du nain et la raison de sa visite, sur un ton plutôt plus chaleureux qu'à l'accoutumée. Ce qui ne voulait pas dire chaleureux dans l'absolu, bien entendu.

L'humaine hocha la tête à l'intention de Rainer, tout en le remerciant, et se tourna vers le nain. Elle souriait légèrement, sa main gauche effleurant son bras droit de manière inconsciente. Elle prit la parole.
- Bonjour, Messire Brassemiel. Vous voulez donc nous rejoindre ? Je vous propose d'entrer et de discuter de ça devant un morceau. Il faudra juste que vous me confiez vos armes, nous vous les rendrons quand vous repartirez, bien entendu.
Elle se dirigea alors vers le bastion, invitant le nain à la suivre, tout en tendant les mains pour prendre ses armes.
- Par contre, notre Connétable et nos officiers sont des gens très occupés, vous devrez vous contenter de moi pour votre entretien. Je leur transmettrai votre dossier, et ils décideront de votre sort, dit-elle sans se départir de son sourire aimable. Je suis le chevalier Adelheidy Hamar.
Elle laissa planer un petit silence de quelques secondes, puis reprit la parole.
- Vous venez de loin ?
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2816
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Nalwyn » Mar 26 Aoû, 2014 5:37 pm

Lorsque l’humaine fit son entrée, Nalwyn la prit d’abord pour une servante. Ou une boniche, quelque chose comme cela. Lorsque la dame eu une courte discussion avec le soldat, il se dit qu’elle était peut-être un peu plus. Notre Nain resta en retrait, patientant poliment. La rumeur voulait que les Nains fussent des personnages des plus impatients. En ce qui le concernait, Nalwyn était aussi calme et patient qu’un rocher.

Lorsqu’elle se tourna vers lui pour lui offrir un timide sourire, Nalwyn s’inclina bien bas. Lorsque sa barbe eu effleuré le sol, il lui sourit à son tour.

« Bien l’bonjour m’bonne dame .He oui, Nalwyn Brassemiel, pour vous servir. »

Il se passa la main dans sa barbe soyeuse. S’il avait su qu’il serai accueilli par une dame, il aurait peut-être troqué sa fourrure d’ours contre cape et capuche, moins sauvage aux goûts de certaines personnes.

« Humrf, laisser m’arme ? Soit. »

Au lieu de remettre son fusil à l’humaine, Nalwyn se tourna vers le soldat qui l’avait accueilli un peu plus tôt.

« Tenez, m’brave. J’vous confie mon canon. Faites-y gaffe, l’coup part parfois tout seul, j’sais point pourquoi. Alors m’dame, j’vous suis. Z’avez parlé d’casser la graine ? J’suis pas contre un bon bout d’lard fumé avec une bonne bière brune. Allez-y passé d’vant, » déclara-t-il.

Ainsi donc, notre Nain s’engouffra dans le bâtiment fortifié tout en causant.

« Oh, z’êtes Chevalier. » Nalwyn s’arrêta et, de nouveau, s’inclina bien bas. « Fallait l’dire qu’vous étiez officier m’dame. « J’parfois des habitudes sauvages. Veuillez m’en excusez. » Il ne put s’empêcher d’étudier le bras de sa compagne, mais il n’en dit mot.

« Si j’viens d’loin ? Vous avez sans doute ‘tendu parler d’Khaz Modan ? Un bien beau pays, quoiqu’il en s’rai plus accueillant une fois cette vermine d’Trolls zigouillée. » Nalwyn voulu cracher au sol, par dégoût envers cette race de sauvages, mais se retint en se souvenant où il était. « Et vous m’dame, z’êtes du coin ? »
Avatar de l’utilisateur
Nalwyn
 
Messages: 98
Inscription: Lun 11 Aoû, 2014 8:05 pm

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Adelheidy Hamar » Mer 27 Aoû, 2014 10:28 am

Lorsque le nain tendit son fusil à l'adjoint, Adelheidy haussa vaguement un sourcil, mais ne montra rien de plus. Elle écouta ses réponses, toujours aimable et souriante, et quand il parla de son statut, elle dit d'une voix riante :
- Non, non, je ne suis pas officier, je suis chevalier. Dans notre ordre, il faut gravir les échelons, tout le monde, sans exception. D'abord page, puis écuyer, ensuite chevalier. Et si ensuite vous savez vous montrer assez compétent, vous pouvez vous retrouver officier, que ce soit lieutenant d'un chapitre, ou à un poste administratif, comme trésorier. Et à notre tête se trouve la Connétable, secondée de la Chambellan. La jeune femme lança un regard vers le râtelier où l'adjoint avait déposé le fusil. Si vous voyez un inconvénient à être dirigé par des femmes, il faut le dire tout de suite.
Elle ne s'était pas départie de son sourire, elle avait annoncé ça comme un fait, sans reproche dans la voix.

Ils continuaient leur chemin vers la salle commune du bastion, dans des couloirs austères où patrouillaient gardes et pages. Adelheidy intercepta un de ces derniers, et lui intima d'amener un plateau de charcuterie et de la bière à la salle commune. Le page obéit sur le champ et disparu dans une pièce au fond.
La jeune femme proposa alors au nain de s'assoir à une table et s'installa en face. Machinalement, elle posa sa main gauche sur la griffure de son bras droit.
- Khaz Modan! Et bien, ça fait une sacrée trotte. Pas étonnant que vous vouliez vous restaurer.
Une seconde, son regard se fit un peu distant, son sourire s'effaça un peu, puis elle reprit la parole.
- Je suis originaire de la campagne des alentours de Lordaeron, mais mon père vient des Carmines. J'ai passé mon enfance dans le Nord, mais à cause du Fléau et de ses conséquences, j'ai dû le quitter. J'ai vécu mon adolescence dans les Carmines, à Comté du Lac.


Le page revenait à ce moment, un plateau proposant du jambon fumé, du saucisson et un morceau de porc séché, ainsi qu'un broc de bière et deux choppes dans les bras. Il le posa sur la table, entre les deux interlocuteurs. Adelheidy désigna la charcuterie :
- Tenez, servez-vous.
Pendant ce temps, elle remplit les deux choppes de bière.
- Bon, maintenant, entrons dans le vif du sujet. Vous voulez nous rejoindre. Pourquoi, et pourquoi nous ?
Son regard s'était fait intense, elle regardait le nain droit dans les yeux. Malgré sa jeunesse apparente, elle semblait tout à fait à sa place dans ce bastion austère.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2816
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Nalwyn » Mer 27 Aoû, 2014 7:06 pm

Nalwyn, après avoir confié son cher fusil de chasse (un cadeau de son père, qui lui-même l’avait reçu de son père) à l’adjoint, accompagna le chevalier Hamar à l’intérieur de la fortification. Il ne put s’empêcher de repenser au regard que l’humaine lui avait lancé lorsqu’il avait confié son arme au soldat moustachu.

« Savez, m’dame Hamar. S’pas que j’ai point confiance en vous, mais j’préfère voir mon arme aux mains d’vrai soldat qui connait son affaire. » A ce moment-là, toute personne attentive aurai remarqué le visage du Nain s’empourprant sous son épaisse barbe couleur de miel. A priori, notre Nain était quelque peu confus. « J’rien contre les dames, m’dame Hamar. Loin d’là. J’combattu aux côtés d’nombreuses femmes par l’passé, qu’elles soient humaine, naine, où elfique. »

Au fur et à mesure que le duo s’engouffrai dans les couloirs, les couleurs du Nains redevinrent à la normal. Nalwyn remarqua qu’il y avait du monde au sein de ce groupuscule militaire.

« Z’avez du monde par ici, hé. »

Ils arrivèrent dans une grande salle, où ils croisèrent plusieurs personnes.

Suivant l’invitation de la dame, Nalwyn Brassemiel s’installa à une table, juste en face de son interlocutrice. Lorsque le page envoyé un peu plus tôt quérir de quoi se requinquer, Nalwyn ne se fit pas priez pour commencer à se restaurer. Il avala bruyamment sa chope de bière d’une seule traite.

« Hé ben, s’fait longtemps qu’j’ai pas goûté une aussi bonne bière. »

Sans savoir si l’humaine avait déjà commencé à se restaurer, sa main se dirigea vers le plat de charcuterie. Il n’y avait pas à en redire, pour ce qui était de la boustifaille, les humains n’étaient pas les derniers.

« Ah ça oui, une belle promenade vous voulez dire. Les montagnes de Khaz Modan, c’pas la porte à côté. »

Un morceau de lard fumé sous la langue, il continua.

« Comté de l’étang… heu, d’lac ? Jamais entendu parler. ‘fin, peut-être une fois, chais plus. Mais vous avez raison, parlons dans l’vif du sujet comme v’dites. Ça fait longtemps qu’des rumeurs sur l’Ost ‘ourpre sont remontées vers l’Nord. C’est t’jours l’guerre là -bas, que j’sache. C’est p’êtres pas l’avis d’Roi d’Hurlevent et d’ses officiers, qui s’préoccupent un peu trop de c’qui s’passe au-delà d’là mer. »

Un nouveau morceau de lard se retrouva entre les dents du Nain.

« J’vous dis ça parce qu’j’ai fait l’guerre d’puis longtemps dans l’Nord. M’rappelle lorsqu’on à libérer Forgefer avec l’troupes du seigneur Lothar. Même si on avait gagné au final, l’conflit c’jamais arrêté. Entre l’peste des morts et la Horde qui est ‘core présente, c’pas l’travail qui manque voyez-vous. »

Nalwyn soutint le regard du chevalier Hamar, toute sérieuse qu’elle était.

« Pourquoi vous ? Parce qu’j’veux être avec l’meilleurs. On dit qu’vous voulez reconquérir l’Nord de Lordaeron. Z’êtes bien les seules ici. L’reste de l’Alliance est trop occupée à courir après des conflits qu’sont trop loin d’chez nous. »

Nalwyn s’éclairci la gorge. Surement un petit morceau de gras était-il coincé au fond.

« De deux choses. D’une, j’veux participer à la r’conquête d’Loraderon. J’pas combattu lors d’la deuxième guerre sous l’commandement d’seigneur Lothar pour laisser cette terre entre les mains d’reine déchue. De l’autre, j’fait une promesse à un camarade du front. J’sais pas si vous connaissez ça, l’amitié sur l’champ d’bataille. Au fait, j’vous ai pas dit mon régiment. J’tais fusilier, oui m’dame, » déclara-t-il en frappant sa protirine avec le poing.
Avatar de l’utilisateur
Nalwyn
 
Messages: 98
Inscription: Lun 11 Aoû, 2014 8:05 pm

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Adelheidy Hamar » Jeu 28 Aoû, 2014 11:14 am

Adelheidy souriait. Visiblement, le discours du nain lui plaisait. Elle avait remarqué plus tôt l'empourprement de ses joues, mais n'y avait montré aucun réaction. Comme toujours dans ces cas là, elle remerciait intérieurement son ancien chevalier et mentor pour ses leçons. Son regard restait néanmoins sérieux, elle ne prenait pas son travail par dessus la jambe.

- Je vais peut-être vous surprendre, mais oui, je connais l'amitié sur le champ de bataille. J'ai participé à la bataille d'Andorhal, il y a quelques années, et surtout, je ne reste pas en arrière quand l'Ost part en mission. Bon, je reconnais que ma tenue de jardinage peut induire en erreur, ajouta-t-elle dans un petit rire, mais je ne voudrais pas abimer mes tenues militaires dans les ronces !
A ces mots, elle toucha à nouveau la grande griffure rouge sur son avant-bras.
- Ah ça, l'armée de Hurlevent... Je ne sais pas comment ils peuvent rester aveugles à l'avancée des Réprouvés. A force de ne pas regarder par là-bas, je suppose. Comme si ces... êtres méritaient de vivre sur nos terres. Enfin, de non-vivre. Et même de non-vivre tout court, tiens !
Lorsqu'elle évoquait les Réprouvés, la jeune femme ne pouvait empêcher une flamme de colère d'envahir son regard. Elle serra les dents quelques secondes, puis se radoucit.
- Vous êtes fusiller, bien. Ça change un peu de tous ces paladins ! Donc, vous avez servi dans l'armée régulière de l'Alliance. Vous êtes donc habitué à la discipline militaire, et tout ce que ça implique. Obéissance, promiscuité, allégeance au chef, et tout ce qui s'en suit ? Il y a parmi nous des gens de tout sexe et de toute race, même extra-azerothienne, je préfère être sûre que vous n'y voyez pas d'inconvénient.
Elle prit le temps de boire une gorgée de sa bière, après avoir resservi le nain, et de manger un morceau de jambon.
- Alors, cette charcuterie ? J'espère que vous aimez, parce que si vous intégrez nos rangs, vous aurez l'occasion d'en manger ! Ça vient de notre propre élevage de porcs.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2816
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Nalwyn » Sam 30 Aoû, 2014 5:46 pm

Nalwyn écouta poliment mais avec attention le discours de l’humaine. Il fut un peu étonné de savoir qu’elle connaissait la fureur et le sang des batailles. En effet, son allure de boniche et ses vêtements de jardinière portèrent certes à confusion, mais il l’a cru sur parole. Sa main sur porta sur sa chope de bière (qui au passage était de plus en plus savoureuse à mesure qu’elle descendait dans le gosier) et la porta à ses lèvres. Seul un pauvre petit fond de liquide restait dans le récipient. Nalwyn, qui était un incontournable amoureux du liquide houblonné en fut un peu mal à l’aise.

« Hum… Bien bonne vot’ bière là. C’rai impoli d’ma part d’vous en redemander une pleine, m’dame Hamar ? »

Cela faisait plusieurs jours que notre Nain s’était établit dans les profondeurs de la forêt d’Elwyn, et s’il y avait bien une chose qui n’y poussait pas, c’était bien les tonneaux de bière.

« Ah, donc vous savez v’battre, m’dame ? » demanda-t-il. « S’quoi vot’ arme d’prédilection ? L’hache, l’épée, l’marteau ? Faut bien tout ça pour r’mettre ses saletés d’squelettes ambulants six pieds sous terre.»

Nalwyn, par le passé, avait eu l’occasion d’affronter ces créatures démoniaques. Il en avait éprouvé un profond dégoût, tant par leur aspect que par leur simple présence en ce monde.

« Heu…Bon. P’revenir à vot’ question, oui, j’connais bien l’armée. J’tais caporal à l’époque, dans l’armée de l’Alliance, compagnie d’fusiliers d’Forgefer. Mais après la guerre, j’préféré r’joindre les escadrons d’éclaireurs. ‘y à bien plus d’boulot qu’on l’crois pour un pisteur. Puis j’chuis bien en pleine nature. M’appelle même le Trappeur d’où j’viens. Parait qu’vit plus en forêt qu’Forgefer. Enfin, c’qu’on dit. »

Sans même s’en rendre compte, le Nain se retrouva une nouvelle fois avec un morceau de lard dans la bouche. Par les moustaches de Muradin, qu’est-ce qu’il était bon.

« ‘tra—azerothienne ? Voulez parler d’ces colosses à l’peau bleu comme l’ciel bleu des Hinterlands ? Chuis pas contre. Parait qu’pour frapper les Orcs, y z’étais pas les derniers. M’avis qu’sont arrivé une guerre en r’tard, si vous voyez c’que j’veux dire. »

Nalwyn se gratta furtivement une oreille et en sorti une touffe de mousse verte.

« S’cusez, un reste d’ma dernière chasse. A ça oui qu’il est bon vot’ charcuterie. J’veux bien savoir c’lui qui la fait. »
Avatar de l’utilisateur
Nalwyn
 
Messages: 98
Inscription: Lun 11 Aoû, 2014 8:05 pm

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Adelheidy Hamar » Dim 31 Aoû, 2014 11:34 am

Adelheidy souriait. Elle eut même un petit rire joyeux quand le nain redemanda de la bière.
- Mais pas de souci, voilà !
Elle vida le broc, et appela un page en lui demandant de lui en ramener un plein. Puis, toujours souriante, mais sur un ton bien plus sérieux, elle ajouta :
- Par contre, si vous devenez des nôtres, il faudra sûrement baisser votre consommation. L'alcool n'est pas totalement interdit, mais il n'est pas toléré de boire quand on est en service. Mais je pense que vous vous en doutez, puisque vous avez déjà eu affaire à la discipline militaire.

Elle reprit une gorgée de bière, et un petit bout de jambon. Elle repensa aux combats qu'elle avait menés.
- Et bien, je ne me bats avec rien de tout cela. En vérité, j'ai plutôt un rôle de soutien. J'ai étudié le maniement de la Lumière, à la Cathédrale d'Hurlevent. Le côté le plus évident, c'est que je suis capable de donner les premiers soins sur le champ de bataille. Mais je ne suis pas non plus médecin. Finalement, je suis plutôt là pour protéger mes compagnons d'armes, avec des boucliers, ce genre de choses. Cela dit, les morts-vivants détestent la brûlure de la Lumière, et c'est aussi une arme très efficace. On peut par contre lui reprocher son manque de discrétion !
Elle eut un léger rire argentin.
- Sinon, je sais me défendre, avec une dague. De toute façon, ici, tout le monde doit suivre les leçons du Lieutenant-Instructeur.
A ces mots, elle fit une petite moue en se massant une épaule, puis reposa sa main sur la griffure de son bras.

Quand le nain évoqua sa condition de trappeur, puis les extra-azerothiens, les yeux de la jeune femme se mirent à pétiller. Son sourire s’agrandit.
- Oui, on a toujours besoin de bons pisteurs, surtout que, comme vous vous doutez au vu de nos effectifs, nous opérons souvent sous forme de petits commandos. Et ça tombe bien que vous n'ayez rien contre les draeneis, parce que nous venons de recruter l'une d'entre eux sur un profil similaire ! Vous pourrez sûrement discuter de vos techniques de traque respectives.
Ses yeux se posèrent sur les mains du nain, qui avaient encore une fois repris un bout de lard.
- En tout cas, tant mieux si vous aimez notre charcuterie. Parce que si vous êtes recruté, vous risquez d'en manger beaucoup ! Nous avons notre propre élevage de porcs, et nous la fabriquons nous-même. Enfin, nos cuisiniers. Du coup, on en a à quasiment tous les repas. Elle marqua une petite pause. Bon, au moins, c'est pratique à emmener sur le terrain...

Puis son air devint grave. Elle prit une grande inspiration, et crois les mains devant elle.
- Bien, vous semblez compétent, vous n'avez pas de souci avec la vie militaire, tout ceci est très bien. Mais je voudrais m'assurer d'une chose. Vous semblez attaché à la reprise des terres du Nord, et je ne doute pas de votre motivation. Mais je voudrais être sûre qu'une fois votre promesse tenue, vous n'irez pas voir ailleurs. Si vous entrez dans notre ordre, votre allégeance devra être à notre ordre en premier lieu. La famille, les amis, l'Alliance passent après. Ce n'est pas un engagement à prendre à la légère, vous devez en être conscient. Elle laissa son visage se détendre un peu, et s'autorisa un léger sourire. D'ailleurs, quelle est cette promesse ? enfin, si ça n'est pas indiscret !
Elle regardait le nain droit dans les yeux, attendant patiemment sa réponse, quand le page vint poser le broc rempli sur la table.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2816
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Nalwyn » Dim 31 Aoû, 2014 4:07 pm

Les yeux de Nalwyn s’illuminèrent lorsqu’une nouvelle pinte arriva sous son nez. Il n’y avait rien à reprocher au service dans cette garnison. Il avait connu différentes affectations lors des nombreux conflits passés, et il n’avait jamais trouvé un camp militaire aussi accueillant. Comme lui disait son grand père regretté, tant qu’il y a de la bière, il y a de l’espoir.

« Merci bien m’dame Hamar. Z’avez tout c’qui faut ici. Santé ! » déclara-t-il.

Cette fois-ci, notre Nain, fidèle à la réputation de son peuple, leva la chope au-dessus de lui et la vida d’un seul trait. Il n’était pas venu ici comme un voyageur dans une auberge. Nalwyn devait encore retourner à sa cabane avant la nuit. Les pièges devraient être reposé, et le feu rallumé pour la nuit.

« La Lumière ? Ouai, parait qu’c’est pas mal pour soigner l’blessés sur l’champ d’bataille. Personnellement, j’préfère m’battre avec une arme qu’j’vois et que j’tiens bien dans l’creux d’ma main. »

Notre nain s’apprêtât à reprendre un morceau de lard. Il se retint au dernier moment. Avec le trajet du retour dans la forêt qui l’attendait, et la lapin mariné qui l’attendait dans sa réserve, il se dit qu’il pourrai encore tenir un moment. Revenant à la discussion, il regarda l’humaine.

« Z’avez un bipède bleu qu’chasse et traque chez vous ? M’foi, j’devrais p’être p’voir lui apprendre deux trois trucs, hé. »

Lorsque que la discussion arriva sur la loyauté et l’honneur, Nalwyn tiqua et son regard devint des plus sérieux.

« J’fais des décennies d’conflits avec la Horde et autres cannailles. J’ai combattu avec m’frères d’arme dans l’boue et l’neige. J’ai vu m’camarades donné l’vie pour Forgefer et l’Alliance. Mais j’ai t’jours été fidèle à m’compagnie et s’bannière. Pour tout l’respect qu’jai pour vous m’tite dame, j’sais que combattre dans l’armée signifie, et j’connais qu’trop bien l’sacrifices qu’ça d’mande. »

Nawyn s’arrêta un moment pour reprendre son souffle.

« Croyez-moi, m’tite dame. J’suis pas d’genre à r’brousser l’chemin devint l’danger et l’défaite. Si j’offre m’services à vot’ Connétable, c’pour pas m’barrer d’vant la première bière au Naine qu’croiserai sur l’route. Et pour l’premesse, hé. C’restra pour moi encore un moment, sauf vot’ respect dame Hamar. »
Avatar de l’utilisateur
Nalwyn
 
Messages: 98
Inscription: Lun 11 Aoû, 2014 8:05 pm

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Adelheidy Hamar » Dim 31 Aoû, 2014 5:29 pm

Elle avait souri à l'évocation de l'apprentissage que le nain imaginait à sens unique entre la draenei et lui. Mais elle n'avait pas relevé sur le coup, bien qu'elle eut noté la propension du nain à donner l'impression de n'avoir rien à apprendre. Beaucoup de gens d'arme avaient ce travers. Beaucoup de gens tout court, d'ailleurs.

Après la dernière réponse de son interlocuteur, la jeune femme eut un sourire franc :
- N'y voyez aucune offense, il fallait que je pose cette question. Je suis même plutôt heureuse qu'elle vous ait piqué au vif. Et pour la promesse, et bien... je vous fais confiance pour penser qu'elle n'entraverait pas votre obéissance à l'Ost. J'espère un jour en savoir plus, mais là, je laisse ma curiosité parler !

Maintenant, Adelheidy avait repris son air serein, aimable. Elle reprit la parole, tenant son rôle de meneuse d'entretien.
- Bien, j'aurais encore deux petites questions à vous poser. Tout d'abord, il se peut que nos méthodes soient différentes des vôtres. Évidemment, toute expérience est bonne à prendre, mais êtes-vous prêt à changer vos habitudes si vos supérieurs vous le demandent. A agir d'une certaine manière, comme on vous l'ordonne, même si vous, vous pensez que votre méthode est forcément meilleure ?
Ensuite, et bien... Avez-vous un talent caché, une autre corde à votre arc, une passion quelconque ? Ou alors des connaissances influentes ? Ce genre de petit plus qui peut vous démarquer, ou apporter un bonus à notre ordre ?
Elle sourit un peu plus. Rien d'indispensable, mais c'est toujours bon à savoir !

Elle reprit une pose patiente, la main à nouveau posée sur sa griffure.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2816
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Nalwyn » Dim 31 Aoû, 2014 6:21 pm

Nalwyn, sa saute d’humeur pardonnée par l’humaine, reprit son réçit.

« S’chuis prêt à changer m’méthodes ? Si un soldat fait pas s’qu’on lui d’mande, c’pas un vrai soldat, et il a rien à faire dans l’armée. J’sais obéir aux ordres et suivre l’hiérarchie. L’est là pour ça aussi. »

Durant toutes les campagnes militaires effectuées auprès de l’armée de l’Alliance et de Forgefer, notre Nain avait été sous le commandement d’une foule d’officiers et sous-officiers. Lui-même ayant été à la tête d’une troupe de fusiliers, il ne connaissait que trop bien le rapport entre gradé et troupier.

La dernière question de l’humaine fit aussi un sourcils au Nain, et un sourire se dessina sur son visage.

« D’talents cachés ? Hé, vu qu’vous l’demandé, j’ai bien deux trois p’tites choses dans l’quelles chuis doués. Déjà l’tir, que c’soit avec l’fusil, l’arc ou l’arbalète, chuis sacrément bon tireur. Et y à pas que moi qu’il dit. »

Nalwyn voulu prendre en main sur fusil nain pour le faire admirer à l’humaine. Il se rappela soudain qu’il l’avait laissé aux bons soins du soldat un peu plus tôt.

« Comme vous l’ai dit, chuis à mon aise dans l’nature et l’bois. Cabane, chasse, piègeage, cuisine… j’sais casi tout faire pour survivre. J’fais pas mal d’commerce d’fourrure, c’une activité qui rapporte, ma p’tite dame. Fouine, renard, ours, castor… sont toutes de belles qualité avec Nalwyn l’Trappeur. Heu… j’crois qu’cest tout. Ah oui… »

Nalwyn frappa la table en bois du plat de sa main rugueuse, faisant presque renverser son bock au passage.

« J’allais oublier, chuis un amoureux d’bois. Sapin, chêne, érable… Pour moi, j’trouve que c’est un bon matériau. J’les connais par cœur. Puis font d’beaux outils. Une fois scultés, on peut en faire tout c’qu’on veut. Outils, armes, charpente,… Hé, l’forêt autour de c’château, c’pas à l’Ost tout ça ? Voyez ma p’tite dame, c’que vous avez d’beaux spécimens. ‘moyen d’bien gérer tout ça et d’avoir d’bois d’bonne qualité. »

Nalwyn fourra sa main dans la petite bourse en cuir qui pendait à sa ceinture. Il en sorti une petite tablette en bois gravée. Il se pencha pour la tendre à l’humaine.

« T’nez, c’est joli ça ? C’est en langage Naine. Et c’moi-même qui l’graver. C’du bois d’sapin d’Dun Morogh. »
Avatar de l’utilisateur
Nalwyn
 
Messages: 98
Inscription: Lun 11 Aoû, 2014 8:05 pm

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Adelheidy Hamar » Lun 01 Sep, 2014 3:53 pm

En entendant la première réponse de son interlocuteur, Adelheidy se détendit. Ça ne prouvait pas tout, mais c'était plutôt positif. A l'évocation des fourrures et autres peaux, son sourire devint nostalgique. Elle était sur le point d'aborder, à nouveau, le sujet de son amie draenei, et de ses peaux acquises en Outreterre, mais le mouvement du nain vers sa sacoche capta son attention et attisa sa curiosité.

Elle prit l'objet qu'il tendait dans ses mains, et fut ravie. C'était vraiment bien ciselé, précis, et même si elle ne savait pas lire les runes naines, elle les avait reconnues.
- Et bien, c'est du très bon travail, bravo à vous, Messire.
Son sourire s'agrandit. Elle sembla réfléchir quelques secondes, puis reprit la parole.
- Alors, comme ça, vous aimez travailler le bois ? Je sais que vous avez envie de tuer du Réprouvé, mais j'ai une proposition à vous faire. Qui n'exclut pas le massacre de Réprouvé, d'ailleurs. Nous sommes en ce moment à la recherche d'un charpentier-menuisier, plus pour l'entretien des bâtiments que pour de la sculpture, par contre. Après, si vous avez d'autres bonnes idées de l'utilisation du bois, ça peut intéresser nos supérieurs. Si vous le voulez, vous pouvez postuler pour ce poste. Et ne vous inquiétez pas, vous devrez aussi participer aux opérations militaires. Même si vous deviez être pris pour ce travail, vous ne seriez pas cantonné à la garnison !

Adelheidy laissa glisser ses doigts le long des runes gravées, puis rendit l'objet à son propriétaire.
- L'Ost Pourpre n'est pas propriétaire de ses terres, mais il en a la gestion. Je ne sais pas ce qu'il en est des arbres, par contre, il faudra demander à nos services administratifs.
La jeune femme reposa les deux mains sur la table, un air satisfait sur le visage.
- Bon, je crois que j'ai fait le tour de ce que j'avais à vous demander. Maintenant, c'est votre tour. Si vous avez des questions sur le fonctionnement de notre ordre, ou quoi que ce soit d'autre, demandez-moi. C'est le moment ou jamais.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."
Litanie contre la peur - Bene Gesserit

Adelheidy
Avatar de l’utilisateur
Adelheidy Hamar
Intendant
 
Messages: 2816
Inscription: Sam 11 Mai, 2013 9:33 am
Localisation: Probablement au potager

Re: [Candidature] Nalwyn Brassemiel

Messagepar Nalwyn » Mar 02 Sep, 2014 10:57 am

En regardant l’humaine admirer son travail, Nalwyn ne put retenir sa joie. Depuis qu’il parcourait les bois et forêts de Khaz Modan, notre Nain devint un grand passionné pour ce matériau noble. Nombreux étaient les tailleurs de pierres et orfèvres à Forgefer, mais la population naine comprenait plusieurs ébéniste et menuisier dont la renommée étaient remontée jusqu’en Lordaeron par le passé. C’est avec l’un de ces artistes du bois que Nalwyn avait passé de nombreuses années à s’exercer. Lors des conflits de naguère, sur le front, notre Nain pouvait passer des nuits entières à sculpter de petites figurines et runes dans le bois.

« Content qu’ça v’plaise, ma p’tite dame, » déclara-t-il, heureux.

« Si ça m’intéresse vot’ travail. Ma foi, m’deux passions dans l’vie, comme vous l’ai dit, c’est l’métier d’fusilier et l’travail d’bois. Si j’peux rendre utile dans l’deux, j’demande pas mieux. S’rait peut être intéressant d’savoir s’que vous pouvez faire d’vos arbres autour d’château. Si j’fais dans l’travail du bois, j’peux m’occuper aussi d’la matière première. Y à tout c’qu’on veut ici. J’toujours été très doué à la hache. »

Nalwyn rangea délicatement la tablette gravée lorsque celle-ci lui revint dans les mains. Après avoir énergiquement fermé le lacet de cuir de la bourse (ce n’était pas moment d’égarer ses affaires), il se gratta la barbe en quête de question à poser à madame Hamar.

« Si j’ai d’questions ? Ma foi, j’suppose qu’vous fonctionné comme toute armée. Hiérarchie, entrainement, tour d’garde, corvée,… J’crois y a pas trop d’choses nouvelles pour moi. »

Soudain, une question lui revint en tête.

« Ah oui ! Vot’ Connétable, dame Aurys, c’est ça ? Savez m’parler d’elle ? C’qu’on a pas beaucoup d’choses qu’on sait chez nous s’elle et s’officiers. En tout cas, si j’peux servir comme fusilier dans v’rangs tout en trouant quelques têtes, et par l’même occasion vous donné un ‘tit coup d’main pour l’bois, c’rai un honneur ma p’tite dame d’vous rejoindre. »

Avec un large et abondant sourire, il ajouta:

« Puis vot’ lard est si bon. »
Avatar de l’utilisateur
Nalwyn
 
Messages: 98
Inscription: Lun 11 Aoû, 2014 8:05 pm

Suivante

Retourner vers Candidatures acceptées
Retourner vers Index du forum

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron