Retourner vers Candidatures acceptées

[Candidature acceptée] Adriane Ashville

[Candidature acceptée] Adriane Ashville

Messagepar Adriane Ashville » Mer 05 Mar, 2014 5:00 pm

La journée était déjà bien amorcée et la jeune femme était entrain de faire son barda avant de prendre la route en direction des bois.

Le bruit des oiseaux et la douce brise de printemps était ses seuls compagnons à cet instant. Soucieuse de ne rien manquer, elle n’y prêta d’importance qu’au moment où ses sacoches et sa selle fut bien attachées. Là elle releva la tête d’un mouvement sec et replaça ses cheveux alors coiffés aux quatre vents.

« Parfait… »

Adriane était soucieuse quand a sa prochaine destination, oui, mais elle n'en restait cependant pas démotivée. Elle ne prit pas deux secondes à saisir sa selle adossé à la rambarde et la déposé sur son épaule afin de se rendre vers les écuries.

C'est alors qu'elle pénétra dans l'enceinte de bois et de chaux pour se rendre vers le box qui lui avait été attribué, lorsqu'elle stoppa net sa route. Le regard dubitatif elle semblait fixer un jeune damoiseau qui était en difficulté. Effectivement, voulant sensiblement faire sortir une magnifique jument de son box, celui-ci tracé des sillons dans la boue à fur et à mesure qu'il s'essoufflé sur la bête. Adriane pouffa alors de rire et déposa son barda un peu plus loin avant d'avancer vers le jeune garçon.

« Puis-je me permettre de vous aider ? »

« Heu… faite ! »

C'est à deux alors qu'ils se mirent à tirer en direction de l'extérieur, la monture qui semblait les nargué et ne bouger donc pas d'un pouce de gnome. Soudain la jeune femme eût une idée et parti du box en vitesse avant de revenir d'un bond devant la bête. D'un regard espiègle mais, attentionné, elle trémoussa une liasse de carotte devant la bête avant de reculer petit-à-petit, suivi de prêt par le jeune garçon amusé de voir le renégat bouger enfin. C'est dehors qu'elle déposa le met tant désiré dans un abreuvoir avant de s'asseoir, essouffler mais, terriblement amuser. Le jeune garçon, alors posté à côté d'elle la fixa sourire aux lèvres.

« Comment z’avais vous sût m’dame ? »

« Disons qu’entre femme, on sait s’amadouées... »

Et tout deux se mirent à rires quelques instants avant que la jeune femme se redressa et pénètre à nouveau dans les étables. C'est seulement suivi de sa monture qu'elle ressortie quelques instants plus tard et pris la route de l'est.

Adriane était silencieuse durant le trajet. Plongée dans ses pensées à rosacé sans cesse sa dernières discutions avec sa sœur avant son départ... Celle-ci s'était visiblement mal passée, car c'est un réflexe qui arma sa main droite qui se mit aussitôt à serrer un morceau de parchemin sur lequel on put apercevoir une cloche dorée. Enfin un soupir mit fin à la longue solitude qui entourer le chemin et c'est au contacte de la chaussée plus dur et plus bruyante sous les sabots du cheval, qu'Adriane eût la gigote de se redresser.

Enfin elle arriva devant le bastion. Les drapeaux flottés délicatement au vent et plusieurs soldats se tenaient droit comme des i. C'est après avoir attaché sa monture à l'endroit prévu à cet effet qu'elle s'avança plus près de l'entrer. Posté alors à quelques pas des gardes de l'entrer, elle fixa le plus imposant d'entre eux... ou du moins, celui qui semblait le plus formel.

« Sir ! Demoiselle Adriane Ashville ! Je viens pour l’annonce de recrutement de l’Ost Pourpre. Suis-je au bon endroit ? »
« Certains la voient comme une arme, d’autres comme un droit, où encore comme une entité à part entière. Mais pour ma part, je considère la lumière comme une fleure… Présentes toutes autour de nous, elles nous ravissent de leurs beautés, …et puis chacun sait qu’elle se doit d’être offerte, car elle fait le plus beau des présents ! » - Adriane A.
Avatar de l’utilisateur
Adriane Ashville
 
Messages: 38
Inscription: Mer 05 Mar, 2014 4:11 pm

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Messagepar Adjoint Rainer » Mer 05 Mar, 2014 7:44 pm

Si les soldats étaient raides comme des piquets, c'est qu'Adriane tombait en pleine pendant une répétition. Un entrainement, en quelque sorte.

L'Adjoint Rainer, les yeux plissés, passait dans les rangs des jeunes soldats et inspectait leur tenue. Le vétéran avait observé un peu de relâchement, ces derniers temps, et il ne voulait pas recevoir une remontrance de ces supérieurs. Aussi avait-il décidé, de son propre chef, d'organiser des inspections surprises pour les sentinelles de la Garnison. Et c'était l'une de ces inspections qui était en cours quand la jeune femme arriva.

Que personne ne bouge. La voix de Rainer n'avait pas besoin de s'élever pour être écoutée. Le premier qui en profite pour se détendre aura de mes nouvelles.

S'étant ainsi assuré de l'immobilité de ses hommes, Rainer s'approcha d'Adriane.

Madame, bienvenue à la Garnison du Ruisseau de l'Ouest, siège de l'Ost Pourpre. Notre recrutement est en effet ouvert. Je vais de ce pas chercher une personne susceptible de vous accueillir. Je vous prierai de me dénoncer tout soldat ayant relâché sa concentration d'ici là.

Sur ces paroles, le vieux soldat entra dans la Garnison, à la recherche d'un interlocuteur.
Avatar de l’utilisateur
Adjoint Rainer
 
Messages: 499
Inscription: Sam 17 Nov, 2007 6:59 pm

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Messagepar Adriane Ashville » Jeu 06 Mar, 2014 10:35 pm

L’homme, d’un air strict mais serein, semblait avoir mené ses hommes avec beaucoup d’attention. Pas à pas, il avait scruté et vérifié chacun des soldats postés devant lui, comme voulant s’assurer de leur bonne tenue. Adriane trouva cela touchant. Il n’était pas chose commune de voir un général ou chef de section prendre autant la mouche pour ses poulains. Des poulains oui… car aussitôt que l’homme eût fini d’annoncer la bienvenue à la jeune femme et de partir, qu’Adriane fixa les hommes immobiles, postés devant elle.

Tous, ou du moins une grande partie, semblaient posséder des traits fins et gracieux, comme ceux de jeunes coqs prêts à aller à la guerre, mais trébuchant encore devant le port des armes. C’était étrange… étrange de voir cette femme recevoir le droit de veiller à la bonne tenue de gardes qu’elle ne connaissait pas et qu’eux ne connaissaient pas non plus. Mais soit, les deux parties restèrent silencieux dans cette scène plutôt inattendue. Il faut dire que la jeune femme était plus habituée à recevoir des ordres qu’à en donner. Mais tout de même bienveillante et honorée d’avoir été ainsi glorifiée d’une telle mission, elle fit face aux soldats avec simplicité. D’un œil rapide mais furtif elle tenta de déceler le moindre faux pli, la moindre erreur de tenue, mais rien ne semblait freiner l’ardeur de ses messieurs qui restaient fiers dans leurs armures.


« Rassurez vous, même encensée d’un tel droit, je ne me permettrai pas de tenir des propos désobligeants sur vous. Puis votre supérieur à de quoi être fier. Votre tenue est exem... *légère pause* …plaire. Enfin quasiment. *air narquois* »

La jeune femme venait en effet de relever légèrement le poignet d’un des plus jeunes disposés qui s’était senti rapidement faiblir. Mais c’est avec légèreté qu’elle pointa l’inattention avec humour. A dire vrai elle ne pouvait que poser des yeux maternels sur ces personnes malgré leur âge. En les fixant, elle se remémorait il y a quelques années de cela cette longue période en Norfendre qui avait fait d’elle ce qu’elle était aujourd’hui. Puis elle n’oubliait pas qu’elle aussi elle avait dû apprendre sur le tas et que malgré son âge, il lui restait tout autant à apprendre.

Enfin elle revint sur terre. Le regard fixe et plombé, elle avait été ramenée à elle par le soupir d’un des jeunes hommes qui semblait ne plus lui prêter attention. En même temps, elle ne pouvait que le comprendre ! Adriane n’était pas des plus imposantes et avec sa chevelure blonde et ses traits de jeune aventurière, elle aurait mieux servi en tant que femme au foyer que comme surveillant de garnison. Mais la vie en avait voulu autrement l’espace d’un instant...

C’est alors qu’elle saisit des bruits de pas s’en venant vers leur position. Avec imposition de sa présence elle fit comprendre au jeune homme qu’il en était assez et c’est avec un léger bruit de gorge qu’elle rétablit la situation, informant par ce faisant le jeune soldat qui s’empressa de se remettre d’aplomb. Maladroite mais contente d’elle, elle fit grâce au jeune homme d’un regard maternel et c’est avec légèreté qu’elle se recula, ouvrant ainsi la route aux nouveaux arrivants.
« Certains la voient comme une arme, d’autres comme un droit, où encore comme une entité à part entière. Mais pour ma part, je considère la lumière comme une fleure… Présentes toutes autour de nous, elles nous ravissent de leurs beautés, …et puis chacun sait qu’elle se doit d’être offerte, car elle fait le plus beau des présents ! » - Adriane A.
Avatar de l’utilisateur
Adriane Ashville
 
Messages: 38
Inscription: Mer 05 Mar, 2014 4:11 pm

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Messagepar Hadariel » Ven 07 Mar, 2014 3:10 pm

Hadariel était sous un arbre pour être au calme pour lire son libram. Une belle journée, fraîche certes mais le soleil était là pour réchauffer le paladin. C'est alors qu'il entendit au loin Rainer passer un savon à des gardes, le calme fut rompu. Il se leva pourquoi il criait autant, il en profita pour ranger son libram à sa ceinture. C'est alors qu'il vit une jeune femme parler à Rainer, il partit les rejoindre.

Il arriva donc vers Rainer et inclina la tête le saluer.

"Bonjour Rainer, alors pourquoi criez-vous donc contre les gardes ?"

Il tourna la tête vers la femme.

"Bonjour mademoiselle, je me présente, Hadariel Saer, chevalier de l'Ost Pourpre, que puis-je pour vous ?

Le paladin était vêtu d'une armure blanche et or qui avait fait sa réputation, ainsi que sa célèbre capuche blanche et de son libram.
« Les photos sont là, et il ne te reste plus qu’à les prendre. »

Robert Capa

Hadariel Saer
Avatar de l’utilisateur
Hadariel
Chevalier
 
Messages: 1341
Inscription: Mer 12 Jan, 2011 8:18 pm
Localisation: Dans la chapelle

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Messagepar Adriane Ashville » Dim 09 Mar, 2014 1:19 pm

Adriane porta son regard vers l'entrer du bastion. A dire vrai, elle était intriguée et se demandait qui saurait de mise à venir l'accueillir et l'informer. Elle resta silencieuse et attendit l'arriver du supérieur. Celui-ci ne se fit pas attendre et c'est lorsqu'il eût finis sa route qu'il fit volte-face vers ses soldats et les gronda sans même lui demander comment cela c'était passé. La paladin ne pût alors, que subir avec les soldats, leurs réprimandes. Inconsciemment c'était elle aussi qui recevait un savon. Bien que n'étant pas fautive, elle se sentait tout de même responsable.

C'est alors que dans la cohue ambiante, un homme fit son apparition. D'armure étincelante et de tenue remarquable il se présenta tout d'abord vers
« L'Adjoint Rainer » pour enfin se retourner vers elle. Il se dénommait « Hadariel Saer, chevalier de l'Ost Pourpre ». Adriane resta dans les premiers instants confus et sans voix. Elle se demandait qui aller venir l'accueillir, mais delà à être présenté à un chevalier, c'était peut-être un peu trop ? Quoi qu'il en soit elle reprit rapidement ses esprits et présenta la révérence avant de se présenter en retour.

« Mes honneurs Sir Hadariel. Je me prénomme Adriane Ashville. Je suis anciens paladin sous les ordres de la Croisade d'Argent. Sauf votre respect, étant aujourd'hui affranchie de mon devoir en Norfendre, je me permets de me présentais à vous dans une optique de recrutement. »

Motivée mais tout de même soucieuse de paraitre trop directe, la jeune femme tenta d'adoucir la scène en s'inclinant de nouveau et afficher avec sympathie, sont attention et sa présence. Il serait étrange et terriblement déplacé de, dés le premier jour, prétendre à un désir qu'elle ne pourrait peut-être pas assouvir. Puis, s'en retournant légèrement vers les soldats aux garde-à-vous, elle afficha un léger rictus.

« J'espère ne pas avoir mal fait en ayant fait preuve de trop de gentillesse à leurs égard. »
« Certains la voient comme une arme, d’autres comme un droit, où encore comme une entité à part entière. Mais pour ma part, je considère la lumière comme une fleure… Présentes toutes autour de nous, elles nous ravissent de leurs beautés, …et puis chacun sait qu’elle se doit d’être offerte, car elle fait le plus beau des présents ! » - Adriane A.
Avatar de l’utilisateur
Adriane Ashville
 
Messages: 38
Inscription: Mer 05 Mar, 2014 4:11 pm

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Messagepar Hadariel » Dim 09 Mar, 2014 6:36 pm

Hadariel regarda la jeune femme avec un sourire.

"Enchanté de vous connaitre mlle Ashvill." Hadariel s'inclina devant la demoiselle.

"Alors comme ça vous venez pour rejoindre nos rangs ? Je vais donc m'occuper de ça. Suivez moi je vous prie."

Hadariel marcha en direction du bastion. La jeune femme le suivit Hadariel avec timidité. Les deux paladin rentrèrent dans le bastion. Hadariel n’hésita pas sur la destination, après un petit couloir il ouvrit une porte.

"Rentrez mademoiselle et bienvenue dans la chapelle de l'Ost."

Il entra à son tour, la femme regarda la petit chapelle avec des yeux grand ouvert. Il faisait très beau dehors alors la chapelle était très bien éclairée !

"Installez vous ici." Hadariel montra un banc non loin, il s'installa, retira sa capuche et regarda la jeune femme.

"Alors mademoiselle, vous avez fait la guerre du Norfendre ? Mais surtout pourquoi voulez vous nous rejoindre ?"
« Les photos sont là, et il ne te reste plus qu’à les prendre. »

Robert Capa

Hadariel Saer
Avatar de l’utilisateur
Hadariel
Chevalier
 
Messages: 1341
Inscription: Mer 12 Jan, 2011 8:18 pm
Localisation: Dans la chapelle

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Messagepar Adriane Ashville » Sam 22 Mar, 2014 7:26 pm

Adriane suivit donc l'homme sans émettre de protestation. D'un pas sûr mais mesuré elle traversa le long couloir à sa suite. Elle venait de pénétrer dans le bastion. Essayant de garder une certaine contenance, elle ne put cependant s'empêcher de regarder autour d'elle avec émerveillement. Après quelques pas, Hadariel ouvrit une porte et la laissa passer pour entrer dans la chapelle de l'Ost. Avec le beau temps qu'il avait, la chapelle était entièrement éclairée et faisait comme un puits de lumière qui laissa la jeune fille sans voix. le cadre dans lequel évoluait l'Ost pourpre était réellement magnifique. Hadariel interrompit sa contemplation en lui désignant un siège où prendre place, ce qu'elle fit aussitôt, soucieuse de faire bonne impression. A sa question sur la raison pour laquelle elle voulait les rejoindre, elle marqua un léger temps de réflexion avant de commencer son récit.

"Affectivement sir. J'ai servi en sein de la Croisade d'Argent pendant presque deux années de suite. J'y est suis entrée en tant qu'aide de camps, pour par la suite, devenir Infirmière de Garnison. Cependant, depuis les événements des années précédentes et l'avancer du front d'Argent sur la citadelle, j'ai été affranchie de mon devoir d'infirmière et ma présence n'étant donc plus requise, je pu obtenir un droit de retour à la vie civile."

Adriane marqua une légère pause. A dire vrai il était impossible de ne pas se laisser gagner par la mélancolie à l'évocation de ce pan de son passé.

"J'ai vraiment essayé de reprendre le cours de ma vie, j'ai travaillé en tant que forgeron, mais ce n'est pas ma voie. Ce n'est pas pour moi. Je regrette de ne plus pouvoir aider comme avant, de ne pas pouvoir continuer ma carrière de soldat et de soigneur. J'ai pensé que peut être vous comprendriez ce besoin, peut être même que vous avez déjà éprouvé le même, et que vous me laisseriez ma chance."

Elle avait prononcé ces derniers mots avec conviction, comme pour communiquer toute la détermination qui l'habitait. A dire vrai cela représentait plus qu'un simple passe-temps. C'était avant tout une part de son expérience et de son vécu qui étaient mis à l'épreuve, et il était impossible pour elle d'y renoncer. D'une part elle avait risqué gros en venant se présenter ici car elle pourrait être rejetée ou mal considérée, mais d'une autre elle savait que c'était sa seule et unique chance d'être de nouveau elle-même. Elle pourrait ainsi repartir de zéro et prouver ses compétences une nouvelle fois, sans le dur labeur qui incombait au rôle de soldat au sein d'une armée. Elle pourrait ainsi être réelle avec autrui sans risquer d'éventuelles discriminations de la part de supérieurs bornés, persuadés que la femme n'est autre qu'un objet bon à faire la cuisine ou soigner les hommes pendant que ceux-ci vont à la guerre. Adriane voulait prouver une bonne fois pour toute à ces hommes qu'ils avaient eu tort et qu'elle avait bien plus de valeur qu'ils ne voulaient lui en accorder.
« Certains la voient comme une arme, d’autres comme un droit, où encore comme une entité à part entière. Mais pour ma part, je considère la lumière comme une fleure… Présentes toutes autour de nous, elles nous ravissent de leurs beautés, …et puis chacun sait qu’elle se doit d’être offerte, car elle fait le plus beau des présents ! » - Adriane A.
Avatar de l’utilisateur
Adriane Ashville
 
Messages: 38
Inscription: Mer 05 Mar, 2014 4:11 pm

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Messagepar Hadariel » Mar 25 Mar, 2014 7:28 pm

Hadariel se leva du banc pour partir en direction d'une fenêtre. Il croisa ses mains dans le dos.

"Etes-vous une fille du Nord mademoiselle ?"

Hadariel était baigné pas la lumière extérieur qui rentrait dans la chapelle par toutes les fenêtres il continu de parler en regardant à l'extérieur.

"Car notre combat est au Nord, nous voulons reprendre nos terres aux réprouvés. Ces chiens non rien à y faire. Nous allons les renvoyer dans leurs tombes !"

Il se tourna vers Adrianne, d'un air sérieux il continua.

"Nous sommes l'Ost Pourpre et nous allons reprendre nos terres, êtes-vous bien conscience des combats qui vont venir ? Si vous n'avez pas peur de traîner dans la boue avec vos camarades vous êtes au bon endroit. Sinon, passez votre chemin."

Il s'approcha pour voir qu'Adrianne était bien décidée à rester. Il afficha un sourire.

"Je vois en vous que cela ne vous fait pas peur, nous pouvons donc continuer votre candidature."

Il reprit place sur le banc et posa sa main sur son Libram.

"Mademoiselle Ashville, je vais vous poser des question sur votre passé et vos qualifications."

Il regarda Adrianne écouter attentivement.

"Bien, alors d'où venez vous ? Et comment vous pouvez nous aider à reprendre nos terres ?"
« Les photos sont là, et il ne te reste plus qu’à les prendre. »

Robert Capa

Hadariel Saer
Avatar de l’utilisateur
Hadariel
Chevalier
 
Messages: 1341
Inscription: Mer 12 Jan, 2011 8:18 pm
Localisation: Dans la chapelle

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Messagepar Adriane Ashville » Mer 26 Mar, 2014 11:55 am

La jeune femme sembla pensive. Dans un silence le plus total elle se perdit dans ses pensées. Son service en Norfendre était à présent loin mais malgré ça, cela l’avait aidée. Cela l’avait même formatée et remise d’aplomb. Avant ça elle ne suivait que les indications données par ses supérieurs, sans même réfléchir aux conséquences de ses actes. Cependant son départ dans le « grand froid mordant » lui avait souligné ses souhaits et ses craintes. Une fois au chaud d’un foyer nourri au feu de bois, une fois sous les coups de haches portés par le blizzard. Une fois dans la tranquillité d’une tente d’infirmerie, une fois en train d’avancer au travers des lignes afin de parvenir jusqu’aux blessés. La vie là-bas lui avait permis de comprendre un certain nombre de réalités. Celle d’un devoir portant souvent la peine avant le bonheur, celle d’une solitude marquante au sein d’un régime et/ou ordre, celle d’un comportement enfantin porté par un souhait soi-disamment adulte… Tout avait était clair et rapide, d’autant plus qu’elle avait dû être à la hauteur. Souvent tomber mais pas pardonner qu’ils disaient ! Tsss… Peut-être que si elle avait su ce qu’il en retournait, elle ne serait pas partie ?

Enfin le calme fut rompu. Le bruit d’un banc frottant le sol vint l’interpeller dans ses pensées et lui faire relever les yeux. Le chevalier s’était posté devant une fenêtre d’un air fier et valeureux. Au premier abord Adriane eut un sursaut porté par un léger sourire au coin de ses lèvres. Avait-il connu la même guerre ? Oui surement… tous les valeureux avaient fait le chemin en quête de richesses, gloire, et/ou par principe. Principes qui étaient beaucoup moins marqués dans les rangs ou elle avait pu se trouvé. Là c’était tu la fermes et tu marches. On te dit tu plonges, tu plonges. C’était dur… mais c’était différent. Alors oui il avait combattu, oui son expérience était différente, mais en aucun cas l’un était plus méritant que l’autre. Il fallait ce dire simplement que l’expérience ne se mesure pas au nombre de corps fendus sur le champ de bataille. Enfin sa voix parvint jusqu’à ses oreilles. D’un éclat ocre et marquant il opposa de plein fouet sa question.


« Etes-vous une fille du Nord mademoiselle ? »

Qu’elle étrange question était-ce là. Du nord ? Nord de la région, nord du continent, ou du nord d’Azeroth ? La question put paraître étrange jusqu’au moment où il précisa son orientation. Sans réellement chercher elle suivit le flot de paroles et s’accrochant à ses lèvres et saisissant avec attention, ses mimiques et la gestuelle qui en émanaient.

« Car notre combat est au Nord, nous voulons reprendre nos terres aux réprouvés. Ces chiens n'ont rien à y faire. Nous allons les renvoyer dans leurs tombes ! »

Ca y est ! Elle commençait à comprendre maintenant. Adriane avait déjà entendu parler de la ferveur qui avait poussé les principaux ordres restés sur le territoire à prospecter sur la « première capitale » de l’homme. A présent jonchée de cadavres en putréfaction, elle semblait afficher une valeur sans pareil pour certains pieux. C’était étrange… Elle avait eu la possibilité elle aussi de voir d’anciennes manufactures et/ou constructions de civilisation lointaine, mais elles n’avaient pas nourri un quelconque intérêt chez elle. De nouveau c’était différent ! Ceux-ci n’appartenaient pas à sa faction et ses cultes, puis qui pourrait croire qu’une femme, de plus mandatée, serait en mesure de comprendre l’idéologie derrière tout ça ?

« Nous sommes l'Ost Pourpre et nous allons reprendre nos terres, êtes-vous bien conscience des combats qui vont venir ? Si vous n'avez pas peur de traîner dans la boue avec vos camarades vous êtes au bon endroit. Sinon, passez votre chemin. »

Devait-elle répondre ? Afficher la moindre continuité ? L’homme s’était enfin mis à changer la conduite de la discussion et en avait accéléré le rythme. Quel magnifique dévot faisait-il là. Le moindre croyant serait en extase devant lui et sa ferveur. C’est pour ça que la jeune femme ne prononça aucun mot. Sans son bon vouloir elle aimait cette idéologie. Elle pourrait enfin savourer la conduite d’un vrai paladin et des dogmes le célébrant de ce titre. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas remis les pieds dans une chapelle et c’était en délice. L’odeur des bancs de chêne et de saule, la chaleur émanent des vitraux, le calme ambiant conduisant à une réflexion certaine… C’était agréable…

Enfin l’homme reprit place sur son banc et posa sa main sur son librams. Il avait fait cadeau à la jeune femme de son plus beau sourire et c’était appréciable ! Fort longtemps que personne n’avait fait preuve de délicatesse à son égard. C’était retrouver une part de sa féminité au sein d’un corps devenu trop petit et trop lourd. Comment devait-elle commencer sa réponse ? Faire preuve de révérence et d’abstention, ou au contraire afficher de nouveau sa motivation ? A défaut de faire fausse route elle pourrait au moins partager une partie de son histoire avec quelqu’un. Elle prit alors une petite respiration et commença.

« Oui messire. Comme dit précédemment, j’ai été pendant un certain temps infirmière de garnison ou ai servi comme médecin de guerre dans le cœur des conflits. Ma formation de paladin y étant fortement pour quelque chose… Il faut dire qu’il est plus appréciable d’envoyer des personnes sachant tenir la plate et la masse qu’une robe de lin et sac de tissu imbibés. »

Un petit poids froid fit son apparition dans le cœur de la paladin. Il était étrange de parler d’elle avec autant de nonchalance et détachement. Étrange mais pas infaisable... S'il lui était demandé de répondre avec franchise, elle devait le faire ainsi ! ...Autrement ses propos auraient pu être mal interprétés. C’est alors qu’elle se tourna vers les vitraux et laissa sa chevelure se faire porter par les rayons de soleil.

« …Autrement je suis d’ici, ou du moins, d’à côtés. Je suis née fille de fermière et soldat. J’ai vu naître mes premiers jours à la Marche de L’Ouest ou j’y ai appris la parole, la marche et la posture. Rien d’extraordinaire en somme. Puis pour finir, si votre question porte à savoir comment j’en suis là : Mon père était soldat avant moi, mais lorsque que l’une des portes s’est ouverte il a été appelé à faire son devoir. Cependant étant toujours porté disparu aujourd’hui, je reste persuadée qu’il me sera donné un jour la chance de savoir ce qu’il s’est passé. »
« Certains la voient comme une arme, d’autres comme un droit, où encore comme une entité à part entière. Mais pour ma part, je considère la lumière comme une fleure… Présentes toutes autour de nous, elles nous ravissent de leurs beautés, …et puis chacun sait qu’elle se doit d’être offerte, car elle fait le plus beau des présents ! » - Adriane A.
Avatar de l’utilisateur
Adriane Ashville
 
Messages: 38
Inscription: Mer 05 Mar, 2014 4:11 pm

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Messagepar Hadariel » Jeu 27 Mar, 2014 1:14 pm

Hadariel écouta avec attention l'histoire d'Adriane, il compatit pour son père. Et admire le CV en Norfendre.

"Vous êtes médecin ? C'est une bonne chose, car notre infirmerie est bien vide en ce moment."

Hadariel regarda les vitraux de la chapelle avec un sourire.

"Paladin, vous n'avez donc pas peur de secourir vos camarades en pleins combat ? Car on risque d'en avoir des blessés. Les réprouvés ne font pas de cadeau et on ne va pas en faire aussi."

Il se leva du banc pour se retrouver face à la paladin. La lumière reflétée sur son armure blanche et or. Il dégagé une aura des plus bienveillante.

"Pourquoi vouloir nous rejoindre mademoiselle ? Vous voulez nous aider à reprendre nos terres ? Comme je vous l'ai dit, nous allons partir en guerre pour reprendre Lordearon aux réprouvés."

Il donna sa main à Adriane.

"Levez vous mademoiselle nous allons marcher un peu."

Les deux paladin marchaient l'un à côté de l'autre, Hadariel écouta Adriane répondre à sa question avec un sourire.
« Les photos sont là, et il ne te reste plus qu’à les prendre. »

Robert Capa

Hadariel Saer
Avatar de l’utilisateur
Hadariel
Chevalier
 
Messages: 1341
Inscription: Mer 12 Jan, 2011 8:18 pm
Localisation: Dans la chapelle

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Messagepar Adriane Ashville » Jeu 27 Mar, 2014 4:55 pm

Adriane fut rassurée. Plus les mots glissaient au travers de ses lèvres et plus un poids s’estompait en elle. Comme se libérant d’un passé poussiéreux elle prit plaisir à compter son histoire. La seule crainte que la jeune femme put émettre aurait été que l’homme subisse la moindre compassion ou gêne à son égard, mais rien de tout cela ne fut de mise. L’homme restait silencieux et attentif à son récit. C’est alors qu’elle ouvrit les yeux afin de mieux profiter de la lueur du soleil et continua d’apprécier cette présence qui devenait peu-à-peu, familière. Avec étonnement elle écouta l’homme ricocher sur une question pertinente avant d’afficher une certaine légèreté dans son timbre de voix.

« Je n’irai pas jusque là… En contrepartie de tous ceux qui ont pu être appelés à rejoindre le continent afin de rejoindre l’équipe de soutien, moi, j’y avais été appelée comme écuyère. Mes précédents services au sein de la capitale et en Outreterre n’avaient pas fait de moi un chevalier hors pair au combat, ou un mage fortuné de logique, j’étais juste moi.- Une petite écuyère « émérite » sachant se rendre indispensable jusqu’à en devenir presque collante. »

La jeune femme eut beau appuyer le pseudo-titre d’écuyère avec sympathie, elle ne pu s’empêché de reprendre la conduite de la discussion avec plus de franchise. Il était vrai qu’elle avait commencé à partir de rien et n’avait pas cherché à avancé outre mesure. Aller se savait rentrer dans les ordres grâce a un comportement soigneux et attentif, mais elle ne se considérait toujours pas comme quelqu’un d’hors pair. Tant mieux se disait-elle ! Qui saurait capable de savoir s'il ou elle, était réellement doué de talents en magie, fin stratège en temps de crise ou combattant vétéran aux nombreuses bottes secrètes ? Beaucoup avant elle, avait fait le chemin qu'elle avait emprunté et il était donc logique de faire preuve de retrait quant à ses compétences. Retrait ? Pas réellement… A dire vrai la jeune femme ne pouvait s’empêcher d’apprécier l’idée que tous chemins de la vie étaient sans fin et que la quête du savoir était avant tout un désir avant d’être un acquis. Voulant respecter cependant une ligne de conduite avenante, la jeune femme continua sur le même ton.

« C’est lorsque je me mis en route afin de servir en Outreterre qui j’y ai appris les « bases » en soin, mais ne les ai vraiment expérimentées que sur les derniers fronts de guerre en Norfendre. Nous manquions de médecins expérimentés à cause du danger grandissant et d’une paye misérable, et c’est lorsque les groupes se rapetissèrent, qu’il m'a été demandé de prendre la relève et ainsi, m’assurer que les hommes tiennent le choc en attendant d’éventuels renforts. Donc je ne peux pas affirmer être un médecin car mes connaissances sont encore en confinement, mais oui je sais tenir un homme en vie. »

Sans s’en rendre tout de suite compte, elle avait de nouveau laissé afficher un certain plaisir à s’ouvrir de la sorte, et l’homme qui s’était posté face à elle, semblait y avoir fait attention. Baigné de lumière il semblait surplomber la femme de trente têtes de haut, comme porté par les ailes de multiples anges venus l’enlever. Cet homme semblait en connaitre beaucoup, plus qu’il ne le laissait paraitre. La bienveillance qui émanait de son être laisserait une âme des plus tourmentée se reposer au creux de ses mains. Enfin il mit le doigt sur le principal sujet de la discussion : La raison de sa venue. A force de divaguer au gré de ses paroles et pensées, elle avait totalement délaissé son intérêt premier. La paladin resta méthodique avant de répondre. Lorsqu’elle sembla tenir le bon fil elle fixa l’homme et lui sourit. Il resterait sans doute intrigué par sa réponse si elle ne saurait pas correctement la donner.

« Je pense qu’elle n’est pas sans rapport avec mon désir d’être utile et ma situation actuelle. Je pourrais vous dire que je nourris une rancune sans pareil pour les réprouvés, que mon souhait de restaurer notre ancienne patrie me démange ou encore, que je suis la perle qui vous permettrait d’avancer, mais ce n’est pas le cas. J’éprouve l’envie aujourd’hui de pouvoir choisir ma voie et quitter le chemin qui m'a été imposé à ma naissance. Mon cœur est empli d’amour que je souhaite transmettre à mes compagnons avec simplicité. Amour qui a très souvent été mal perçu ou compris de mes compagnons ou connaissances. C’est en parlant avec l’une de mes sœurs que j’ai été orientée ici. Celle-ci à fait preuve de perspicacité en m’opposant à mes désirs. Donc, je suis venue à vous dans l’unique but d’apprendre à être quelqu’un d’important tout en jouissant du droit à l’exercice de mon titre de paladin. Je reste persuadée qu’en étant à votre disposition il me sera donné la possibilité d’évoluer et ainsi, rompre cette carapace de femme fragile qui me sert de leste, et fournir des capacités qui seraient enfin reconnues »

La fin de sa phrase fut prolongée d’un léger silence. Déballer se que lui dictait son cœur était chose facile en veillant à respecter les règles. Mais c’était autre chose d’offrir une partie de soi-même à un inconnu. Peut-être passerait-elle pour une femme fragile ou trop soucieuse de ses hormones, mais qu’à cela ne tienne ! Elle resterait celle qu’elle a toujours été et ce, même au détriment d’une place lui étant forte aise. Adriane plongea ses yeux dans ceux d’Hadariel toujours à l’écoute. L’homme resta brute tout à affichant un sourire avenant. Sans dire un mot il tendit la main et lorsqu’elle fut saisie, invita la femme à se joindre à lui pour marcher. En avait-il assez entendu ? Peut-être… Mais Adriane ne s’en soucia pas vraiment. Elle se laissa porter par le flot de la rivière et fit face le plus naturellement possible. Veillant à laisser l’homme prendre les devant d’un léger demi-pas, elle se permit une question qui la démangeait.

« Accepteriez-vous que je vous pose une question ? …En tant que postulante il m’est donné de me présenter à vous sous toutes les formes, mais en retour une interrogation me brûle les lèvres. Quel est le réel but de l’Ost Pourpre en faisant face à tant de réprouvés ? Et comment des personnes comme moi sauraient-elles vous aider à prendre le dessus sur une guerre devenue bien trop longue ? …Vous ne semblez manquer de rien et bien plus aptes au combat que la plupart des « vaillants » que je puis croiser jusque là. »

En affichant un sourire sincère, la paladin resta silencieuse et à l’écoute, prête à saisir toutes mimiques ou paroles émises devant elle. C’était une démarche plutôt inattendue se disait-elle…
« Certains la voient comme une arme, d’autres comme un droit, où encore comme une entité à part entière. Mais pour ma part, je considère la lumière comme une fleure… Présentes toutes autour de nous, elles nous ravissent de leurs beautés, …et puis chacun sait qu’elle se doit d’être offerte, car elle fait le plus beau des présents ! » - Adriane A.
Avatar de l’utilisateur
Adriane Ashville
 
Messages: 38
Inscription: Mer 05 Mar, 2014 4:11 pm


Retourner vers Candidatures acceptées
Retourner vers Index du forum

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron